Quelles sont les pilules contraceptives les moins dangereuses ?

Les pilules contraceptives sont depuis plusieurs mois au cœur d’un scandale sanitaire. Elles sont en effet accusées de créer des caillots de sang qui peuvent boucher les vaisseaux sanguins et provoquer de graves problèmes de santé (infarctus, embolie pulmonaire, accident vasculaire-cérébral…) Afin d’évaluer les risques, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a utilisé la base de données de l’Assurance maladie et du Programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI).

Pour cette étude, l’ANSM s’est penchée sur 4 millions de femmes âgées de 15 à 49 ans ayant eu au moins une pilule combinée remboursée. L’enquête porte sur une période allant du 1er juillet 2010 au 31 décembre 2011. Avant toute chose, qu’est-ce qu’une pilule combinée?

La composition des pilules contraceptives

La majorité des pilules contraceptives que l’on trouve sur le marché sont dites «pilules combinées». On les appelle ainsi parce qu’elles combinent deux hormones différentes: un œstrogène et un progestatif. En général, l’œstrogène utilisé est l’éthinylestradiol, l’hormone de synthèse de l’œstradiol. Le progestatif, lui, dépend de la pilule.

L’évolution de la composition au fil des générations a été jugée nécessaire pour réduire les effets secondaires de ce type de contraception (comme des nausées ou des migraines pour les pilules de 1ère génération). La nature du progestatif détermine la génération du contraceptif.

  • Les pilules de 1ère génération contiennent du norethistérone. Il n’existe qu’une seule pilule de ce type encore en circulation (Triella);
  • Les pilules de 2ème génération contiennent du norgestrel ou du lévonorgestrel;
  • Les pilules de 3ème génération contiennent du désogestrel, du gestodène ou du norgestimate;
  • Les pilules de 4ème génération contiennent du drospirénone.

Alors, parmi tous ces cas de figure, quel serait la combinaison la moins dangereuse?

Les pilules de deuxième génération sont les moins dangereuses

Selon les chiffres de l’enquête, sur la période étudiée, 991 femmes auraient été victimes d’une embolie pulmonaire, 500 d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et 226 d’un infarctus du myocarde. D’après l’étude, plusieurs facteurs entreraient en compte dans le développement des caillots sanguins: la concentration en œstrogènes et la nature du progestatif.

  • L’infarctus semble dépendre de la concentration en œstrogènes. Les femmes utilisant une pilule dosée à 20µg (microgrammes) seraient moins à risque. Le progestatif n’aurait aucune influence;
  • L’embolie pulmonaire est favorisée par un dosage en œstrogène de 30 ou 40µg combiné à du norgestrel et du désogestrel (tous deux de troisième génération);
  • Le risque d’AVC ne dépend pas du dosage des œstrogènes ni de la génération de la pilule utilisé. Cependant, les risques peuvent être augmentés par le norgestrel dosé à 50µg.

Selon l’étude, s’il n’existe pas de pilule qui ne présente aucun risque, la combinaison d’hormones la plus sûre serait du lévonorgestrel (deuxième génération) combiné à de l’éthinylestradiol dosé à 20µg (c’est par exemple le cas de la pilule Leeloo Gé). Les pilules de 3ème génération, comme on pouvait s’y attendre après les divers scandales, sont pointées du doigt. Les femmes qui y ont recours ont deux fois plus de chances de subir une embolie pulmonaire que celles qui utilisent les pilules de deuxième génération, par exemple.

D’autres facteurs peuvent influer sur les risques, comme l’âge (chez les femmes de plus de 45 ans, les risques d’infarctus sont multipliés par 80 par rapport aux moins de 24 ans). Les effets de la cigarette, eux, n’ont pas été pris en compte.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    ausecouuuurr ! j’ai 14ans et g peur d’être enceinte comment je faaiitt ????? pour ne pas l’etre !?? la pilule c dangereux !! mais il y a rien d’autre !!! :'( aidez moi !

    Répondre

    Bonjour @lolo,
    Nous sommes un comparateur d’assurances, nous ne pouvons donc pas vous aider sur ce sujet très personnel… mais voici un lien vers le planning familial, qui est spécialisé dans l’aide des jeunes femmes dans votre situation : http://www.planning-familial.org/

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres