Les Google Glass, futurs outils médicaux ?

Les Google Glass pourraient-elles trouver leur place dans les blocs opératoires ou les cabinets médicaux? En tout cas, certains chirurgiens ont tenté l’expérience afin de tester les possibilités offertes par cet appareil. Ces lunettes spéciales, connectées à Internet, qui permettent de filmer, de prendre des photos ou d’afficher des informations devant vos yeux, ont été utilisées pendant des opérations.

Une opération retransmise en direct

Comme nous l’apprend la rédaction du Figaro.fr, aux États-Unis, le docteur Rafael Grossmann a procédé à la pose d’une sonde gastrique par endoscopie. L’opération, répondant au doux nom de gastrostomie endoscopique percutanée (ou GPE), consistait à insérer une sonde reliant l’estomac à l’extérieur (ce qui peut permettre de nourrir les patients qui ne peuvent pas s’alimenter par les voies naturelles) à l’aide d’un endoscope, une sorte de petite caméra que l’on peut insérer à l’intérieur du corps.

C’est une opération somme toute assez banale, si ce n’est qu’elle a été la première à être filmée, enregistrée et diffusée à l’aide des Google Glass. Le médecin a retransmis les images en créant une vidéo-bulle (hangout en anglais), c’est à dire une visio-conférence, entre lui et un Ipad.

Sur son blog (en anglais), Rafael Grossmann explique qu’il a voulu démontrer que cet appareil pouvait avoir des applications dans le domaine de la santé, notamment en chirurgie. Il ajoute qu’il doit y avoir un moyen de diffuser les images filmées par l’endoscope directement sur l’écran des Google Glass.

Quelles applications médicales pour les Google Glass?

Comme le souligne le chirurgien, l’étendue des possibilités qu’offrent ces lunettes au monde médical est encore difficile à appréhender et n’est limitée que par notre imagination.

Par exemple, la société espagnole Droiders prévoit d’aller plus loin que la technique de Rafael Grossmann. Elle a créé une application qui permet de diffuser du contenu filmé par les Google Glass de façon globale. Ainsi, un chirurgien madrilène a tenté l’expérience. La greffe de cartilage à laquelle il a procédé a été diffusée sur Internet et plusieurs autres médecins ont pu la suivre en ligne aux États-Unis, en Europe et en Australie. L’entreprise ne compte pas s’arrêter là et travaille sur une application qui permet de connaître le rythme cardiaque d’un patient rien qu’en regardant son visage.

Le chirurgien américain pense que les Google Glass pourraient également être un outil intéressant pour l’apprentissage de la médecine. Les étudiants pourraient regarder une démonstration d’opération directement à travers les yeux du chirurgien. Les images pourraient être diffusées dans plusieurs salles de cours, dans différentes universités et même dans d’autres pays.

De même, il serait possible pour un chirurgien qui rencontrerait une difficulté inattendue au cours d’une opération d’appeler immédiatement à l’aide l’un de ses collègues sans être limité par le temps où la distance. Ce dernier pourrait le conseiller en direct, en observant ce que voit le praticien. Il en va de même lors d’une consultation, où le confrère appelé à l’aide pourrait également entendre ce que dit le patient.

De même, aux urgences, du temps pourrait être gagné si les Google Glass étaient utilisées pour prévenir les médecins du matériel qui sera utile pour prendre en charge un patient en traumatologie.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres