Près de 9 Français sur 10 sont opposés à une mise en vente libre du cannabis

Près de 9 Français sur 10 (85%) étaient opposés à une mise en vente libre du cannabis en 2008, selon le troisième volet de l’enquête EROPP publiée par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) ce lundi 21 juin. Seuls 47% des consommateurs de cannabis y sont opposés, contre 77% des expérimentateurs et 91% des non expérimentateurs. L’enquête souligne une évolution de l’opinion des Français en matière de cannabis puisque seuls 30% des consommateurs y étaient opposés en 2002.

L’enquête EROPP révèle que 70% des personnes interrogées sont également défavorables à une autorisation de l’usage du cannabis sous certaines conditions, et seuls 31% estiment que l’interdiction du cannabis est une atteinte à la liberté individuelle.

En outre, 62% des Français ont déclaré que la consommation de cannabis était dangereuse pour la santé dès l’expérimentation en 2008, contre 52% en 2002 et 53% en 1999. La perception des Français a également évolué vers une plus grande appréhension à l’égard du tabac (43% estiment que le tabac est dangereux dès l’expérimentation en 2008, contre 25% en 2002 et 21% en 1999), et de l’alcool (10% en 2008, contre 5% en 2002).

Une obligation de soin ?

Autre enseignement de l’enquête, près de 9 Français sur 10 (89%) sont favorables à une obligation de soins pour tous les consommateurs de drogues et 81% y sont favorables pour les fumeurs de cannabis. De même, 74% des personnes interrogées sont pour la prescription de produits de substitution et 72% souhaiteraient que les consommateurs de drogues soient informés sur la façon la moins dangereuse de consommer.

Néanmoins, seuls 27% des Français seraient favorables à la mise à disposition des consommateurs d’héroïne de locaux et de matériel spécial pour qu’ils s’injectent leur propre drogue dans le but de prévenir les risques sanitaires.

La plupart des Français s’accordent à penser qu’il faudrait interdire l’alcool et le tabac aux mineurs (90% pour l’alcool, contre 72% pour le tabac). En outre, 92% des personnes interrogées sont favorables à l’interdiction de vente de tabac aux moins de 16 ans et 84% à l’interdiction de fumer dans les bars.

En outre, plus de la moitié des Français (54%) estime que le tabac pose plus de problèmes à la société que l’usage de drogues illicites. En revanche, seuls 48% des personnes interrogées sont favorables à l’augmentation des taxes liées au tabac et 32% considèrent que le tabac devrait être totalement interdit à la vente.

Ces résultats sont issus du troisième volet (2008) de l’enquête EROPP sur les représentations, opinions et perceptions sur les psychotropes. L’enquête a été réalisée par téléphone entre le 27 octobre et le 25 décembre 2008 auprès de 2.300 personnes âgées de 15 à 75 ans sélectionnées aléatoirement. Les deux autres volets datent de 1999 et de 2002.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres