Vers la fin du monopole des pharmaciens pour 10 médicaments

Médicaments / fin du monopole des pharmacies

D’après le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) sur les professions réglementées dévoilé en partie par Les Echos, les pharmaciens pourraient se voir retirer la vente de certains médicaments non-remboursables.

Votre comparateur de mutuelle santé LeLynx.fr vous dresse la liste des médicaments que vous pourrez peut-être bientôt acheter dans votre supermarché.

Quels sont les médicaments concernés ?

Il y a six mois, LeParisien.fr nous rapportait qu’un avis de l’Autorité de la concurrence était favorable à la libéralisation des médicaments non-remboursables alors que le gouvernement s’y opposait. Il semblerait qu’il y aura un changement de position à en croire Les Echos.

En effet, parmi les propositions du dernier rapport de l’IGF, les pharmaciens pourraient se voir retirer le monopole de la vente de ces médicaments car la prescription médicale n’étant pas obligatoire, ils sont en vente libre.

Capital.fr dresse une liste des 10 médicaments non-remboursables les plus vendus en France en 2013, où on peut également voir leur évolution par rapport à 2012 :

top 10 médicaments les plus vendus

Les vertus médicinales de ces médicaments sont bien souvent vantées dans des spots publicitaires. Ceci encourage l’automédication car en cas de petit rhume, le consommateur n’ira pas consulter un médecin et ira se trouver de l’Oscillococcinum dont il est déjà au courant du mode d’emploi.

Une baisse des prix escomptée

Les prix des médicaments non-remboursables sont fixés par le pharmacien et peuvent varier d’une pharmacie à l’autre. Le rapport fait ressortir qu’en fixant de très grosses marges sur ces médicaments, les pharmaciens chercheraient à combler leurs bénéfices qu’ils jugent trop minimes sur les médicaments remboursables. En autorisant la vente de ces médicaments en grande surface, l’IGF espère augmenter le pouvoir d’achat des consommateurs car face à la concurrence, les prix devraient baisser. Néanmoins, le rapport recommande que ces ventes soient encadrées par un professionnel qualifié.

Pour les malades ne bénéficiant pas du tiers payant, l’achat de médicaments s’avère bien souvent une expérience amère quand ils découvrent le montant de ceux qui ne seront pas remboursés par la sécurité sociale. Il est fortement conseillé d’avoir une bonne mutuelle pour parer à ces dépenses bien souvent imprévues. Pour trouver une bonne complémentaire santé, vous aussi vous pouvez faire jouer la concurrence en comparant les prix. Pour ce faire, demandez gratuitement un devis en ligne sur LeLynx.fr afin de voir les garanties qui conviennent à votre situation.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres