Feu vert pour la vente de médicaments en grande surface et en parapharmacie

L’Autorité de la Concurrence a rendu publics le jeudi 19 décembre 2013 les résultats d’une enquête sectorielle sur les médicaments lancée en février dernier. Aux termes de cette enquête, l’instance «appelle de ses vœux une animation de la concurrence sur l’ensemble de la chaine de distribution et soutient notamment une ouverture encadrée de la distribution au détail des médicaments non remboursables».

Retour sur l’enquête et ses conclusions avec votre comparateur de mutuelles gratuit LeLynx.fr!

Plusieurs points de vente pour les médicaments sans ordonnance

L’avis favorable de l’Autorité de la concurrence sur la vente des médicaments sans ordonnance dans les grandes surfaces et en parapharmacie est, selon le communiqué publié ce jour par l’instance, motivé par l’actualité immédiate. En effet, plusieurs mesures visant à favoriser la concurrence dans le secteur du médicament sont discutées:

  • Élargissement du répertoire des génériques à certaines formes de paracétamol;
  • Arrêté ministériel du 20 juin 2013 sur les bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique;
  • Autorisation de la vente des tests d’ovulation et de grossesse ou des produits d’entretien et d’application pour lentilles oculaires de contact en dehors des officines, envisagée par le projet de loi sur la consommation.

En prenant pour exemple l’Italie, où «les médicaments dont la commercialisation a été libéralisée doivent toujours être vendus par un pharmacien diplômé, qu’il se trouve dans une pharmacie, dans une parapharmacie ou dans un espace dédié d’une grande surface», l’Autorité affirme que le modèle a conduit à une baisse des prix des médicaments de 25% environ sans pour autant «remettre en cause la pérennité économique des pharmacies».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres