Egalité femmes-hommes : le deuxième parent pourra prendre six mois de congé parental

Mesure phare du projet de loi pour l’égalité femmes-homme, porté par Najat Vallaud-Belkacem, la réforme du congé parental a été adoptée par l’Assemblée Nationale lundi 20 janvier dans la soirée.

Le congé parental pourra être partagé entre les deux parents.

Objectif: inciter les hommes au congé parental et favoriser le retour des femmes vers l’emploi

La mesure adoptée lundi vise à répartir le congé qui suit la naissance d’un enfant entre les deux parents:

  • pour un premier enfant, la durée actuelle de 6 mois est complétée d’une période supplémentaire de 6 mois accordée au second parent;
  • à partir du deuxième enfant, la durée actuelle de 36 mois est maintenue mais en son sein, 6 mois reviennent au second parent.

Cette réforme s’intègre dans un vaste projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, puisque la ministre des Droits des femmes a pour ambition de «rééquilibrer la répartition des responsabilités parentales au sein du couple pour qu’elle ne joue plus systématiquement en défaveur des femmes».

La logique voudrait que les pères soient de fait plus disponibles et permettent aux mères de reprendre plus rapidement une activité professionnelle. L’UMP dénonce, elle, une diminution de la durée du congé parental lorsque le père est dans l’impossibilité de se libérer six mois. Une disposition de la réforme prévoit toutefois de protéger les hommes du licenciement pendant quatre semaines après la naissance d’un enfant.

Le gouvernement se fixe comme objectif d’inciter 25 % des pères à recourir au congé parental d’ici trois ans. De 18 000 actuellement, ils seraient donc 100 000 «pères au foyer» en 2017.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres