Déserts médicaux : le plan sur 5 ans de Marisol Touraine

Après avoir déclaré le 02 décembre dernier qu’elle souhaitait que les jeunes médecins désireux de s’installer dans des zones sous-peuplées de confrères, touchent un salaire de 55000€ annuels garantis pendant 2 ans, Marisol Touraine a, nous dit LeMonde.fr, d’autres idées pour combattre la désertification médicale.

Mais, rassurez-vous immédiatement, les nouvelles propositions de la ministre de la Santé s’inscrivent toujours dans une logique de démarche volontaire de la part des médecins, et jamais ô grand jamais dans la mise en place d’éventuelles mesures de coercition…

La solution à la désertification médicale vue par Marisol Touraine

Dans une interview accordée au quotidien en ligne LeMonde.fr le 13 décembre 2012 et en avant-première de l’annonce (le même jour) de son plan de lutte contre les déserts médicaux à Scorbé-Clairvaux, Marisol Touraine a formulé plusieurs propositions qui, si elles marchent, pourraient selon elle aboutir à un changement total de la donne d’ici 5 ans.

Découvrons sans plus attendre les projets de la ministre:

  • Créer un pôle de soins de proximité par territoire: celui-ci serait composé de médecins et de paramédicaux qui seraient en relation avec des spécialistes et les urgences;
  • Proposer aux jeunes médecins de nouvelles conditions d’exercice afin de les «inciter» (et non de les forcer) à exercer dans les zones qui manquent de professionnels de la santé;
  • Porter à 1500 d’ici 2017 le nombre d’étudiants boursiers qui s’engagent à commencer leur activité dans les déserts médicaux (ils sont actuellement 350);
  • Développer des centres de santé dans ces zones;
  • Déléguer aux Agences régionales de santé (ARS) le soin d’aller à la rencontre des étudiants;
  • Faire en sorte que tous les étudiants effectuent un stage en cabinet de médecine générale.
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres