Dépassement d’honoraires : vers une reculade du gouvernement ?

Vous ne le savez que trop bien pour en avoir entendu parler depuis le mois de juillet dernier, les négociations sur le nécessaire encadrement des honoraires des médecins qui réunissent à la même table l’assurance maladie, les complémentaires santé et les syndicats de médecins libéraux devaient trouver une conclusion le 22 octobre.

Sans trop de surprise, puisque cette réunion de la «dernière chance» était paradoxalement la deuxième étant donné qu’aucun accord n’a pu être trouvé le 17 octobre (date initialement prévue pour être la dernière réunion), aucun accord n’a été conclu…

Marisol Touraine souhaite «laisser le temps aux négociateurs»

Vous vous en souvenez, on vous annonçait hier à peine, triomphant, que même si la réunion du 22 octobre ne menait à rien, la ministre de la Santé Marisol Touraine prendrait les mesures qui s’imposent en faisant adopter une loi sur la question.

La ministre ayant même annoncé qu’un texte était prêt. Déclaration qu’elle continue de faire d’ailleurs mais en y apportant cette fois une nuance qui jusqu’ici n’avait pas été entendue et qui laisse ainsi craindre une reculade de la part du gouvernement sur sa volonté d’encadrer les dépassements d‘honoraires par la force.

En effet, en déclarant vouloir «laisser le temps aux négociateurs» car elle serait convaincue qu’un «bon accord» est possible, Marisol Touraine a conclu: «la loi est prête, l’ossature est prête, mais je ne me situe pas dans cette perspective, je veux croire à la possibilité d’un accord.»

Sans vouloir être pessimiste, on craint naturellement le pire…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres