Combien coutera l’assurance en 2014 ?

Vous n’êtes pas sans savoir que la loi Hamon est censée être définitivement adoptée en 2014, elle donnera la possibilité à un assuré de résilier son assurance auto, habitation ou moto au bout d’un an sans justification nécessaire. Si cette loi est votée, la baisse générale des tarifs d’assurance s’imposera à chaque acteur pour rester compétitif! Mais, d’après les prévisions, la baisse annoncée des prix ne semble pas si certaine…

Assuranceauto : les prévisions pour 2014

Une diminution des tarifs est à prévoir chez les compagnies MAIF et MAAF qui ont officiellement annoncé une baisse de 5% en 2014 pour leurs clients. Ces deux assurances ont connu un chiffre d’affaires important cette année, ce qui rend possible une de baisse de prix en 2014.

En revanche, la GEMA (syndicat professionnel des mutuelles d’assurances) prévoit une hausse globale limitée de 2% sur l’Auto.

Cette hausse de l’assurance auto, moins importante que les années précédentes, s’explique par la baisse de la sinistralité notamment dans le corporel lourd. Attention toutefois, cette même hausse de 2% ne concernera que les bons conducteurs ayant peu ou pas de sinistre, les autres verront leur prime augmenter de façon plus lourde.

Quels prix pour l’assurance santé en 2014?

Du côté de l’assurance santé, une hausse des tarifs est également attendue aux alentours de 3% (sans prendre en compte la hausse tarifaire liée à l’âge).

En 2012, les prix en santé avaient augmenté de 4.7% en moyenne et d’environ 5% en 2011.

Si les mutuelles prennent en compte le critère de l’âge, un assuré de l’année dernière paiera en moyenne 6% de plus en 2014. On peut expliquer cette hausse par le projet de loi ANI qui rentrera en vigueur en 2016.

Cette loi prévoit que tous les salariés du privé seront couverts par un contrat collectif de complémentaire santé. Du coup, la sécu rembourse de moins en moins les dépenses de santé qui seront davantage pris en charge par les mutuelles santés.

Du côté de l’assurance habitation

L’assurance habitation devrait également connaître une hausse modérée d’environ 3%. Si les catastrophes naturelles ont baissé en 2013, on a vu une hausse des cambriolages (12 % selon la gendarmerie et 8,8 % en zone police) et des dégâts des eaux. En cette période de crise, beaucoup de propriétaires ne trouvent plus les moyens de protéger leurs habitations correctement.

Globalement, et comme dit plus haut, le secteur de l’assurance craint les effets de la Loi Hamon qui augmenterait le turn-over des portefeuilles de clients et donc les coûts de gestion.

Ainsi, la plupart des assureurs défendent le fait que la loi augmentera les primes moyennes.

La loi entrera en vigueur en septembre 2014 et il est donc pour le moment difficile d’en mesurer précisément les impacts pour le consommateur (hausse des coûts de gestion vs hausse de la concurrence). Rappelons tout de même que les objectifs principaux de la loi Hamon portent sur le renforcement de la protection des clients en rendant la résiliation plus facile et en améliorant leur pouvoir d’achat.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres