La Cour des comptes souhaite renforcer le contrôle des arrêts maladie

Le montant des dépenses de l’assurance maladie pour les seules indemnités journalières se serait élevé à 13 milliards d’euros en 2010. Étudiant la chose, la Cour des comptes en a conclu à un problème dans les contrôles des congés maladie. Explications…

Pour rappel, les indemnités journalières sont versées par la sécu en cas d’arrêt maladie pour compenser la perte de salaire du travailleur malade. Or, la caisse d’assurance maladie ou l’employeur du salarié arrêté peut procéder pendant la durée du congé à des contrôles inopinés pour vérifier l’état de santé de ce dernier.

Vers davantage de contre-visites chez les salariés arrêtés?

Afin d’enrayer les dépenses toujours plus importantes, hausse de 50% sur dix ans du montant des indemnités journalières, la Cour des comptes préconise que les entreprises soient davantage sensibilisées à la nécessité d’organiser des contre-visites au domicile des salariés en congé maladie.

Elle met notamment l’accent sur le fait que peu de contre-visites sont organisées et effectuées pendant les heures de sortie non autorisées par le médecin et se prononce ainsi pour:

  • Des contrôles pendant ces heures de sortie non autorisée;
  • Des contrôles qui ne visent pas uniquement les «très gros prescripteurs» (plus de 10000 arrêts par an);
  • Une véritable lutte contre la fraude à la sécu.

Source: LeFigaro.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres