Contraception : la pilule prescrite pour 1 an au lieu de 6 mois

Les ordonnances de pilule contraceptive pourraient être valables pendant 1 an et non plus 6 mois, selon le souhait de la ministre de la Santé Marisol Touraine.

En effet, en déplacement au Planning familial de Cergy (Val-d’Oise) le jeudi 12 juillet, la ministre a fait part de son souhait d’allonger la durée des ordonnances afin de faciliter la contraception et d’enrayer ainsi le recours aux interruptions volontaires de grossesse (IVG).

Les mesures du gouvernement pour faciliter la contraception

S’il s’agit de la mesure phare annoncée par Marisol Touraine, la ministre en a formulé d’autres. Il a notamment été question:

  • D’autoriser les pharmaciens à délivrer une nouvelle plaquette sur «présentation d’une ordonnance de moins d’un an» donc;
  • De permettre aux étudiantes d’obtenir une contraception d’urgence gratuite dans les universités;
  • De faciliter l’accès à la contraception définitive pour les femmes qui le souhaitent en leur permettant d’être remboursées par l’assurance maladie quelle que soit la méthode de contraception définitive choisie (ligature des trompes ou méthode Essure) et surtout quel que soit leur âge;
  • De faciliter l’accès à l’IVG pendant l’été, période pendant laquelle il est souvent bien plus difficile de consulter, en donnant «instruction aux services de l’État dans les régions et aux Agences régionales de santé de s’assurer que partout l’IVG sera possible».

Bon à savoir: en ce qui concerne le remboursement par la sécu des méthodes de contraception définitive pour les femmes de moins de 40 ans, l’assurance maladie a toutefois indiqué qu’il ne pouvait qu’être constitutif d’une «contre-indication à la grossesse et [d’]une intolérance à la contraception».

Un décret sur toutes ces questions est donc en cours d’élaboration.

Source: LeParisien.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres