La cigarette électronique serait plus efficace que les patchs

Plusieurs de nos articles font référence à la cigarette électronique. Une nouvelle étude menée par des chercheurs néo-zélandais montre que l’e-cigarette est plus efficace que les «patchs» à nicotine pour arrêter et diminuer sa consommation de tabac. Votre comparateur d’assurances vous explique tout sur cette étude.

La cigarette électronique: plus efficace que le patch pour réduire et arrêter le tabac

L’e-cigarette est un sujet à la mode cette année. De multiples études ont été publiées à ce sujet, au point de ne plus trop savoir si la cigarette électronique est vraiment dangereuse ou non.

Il y a quelques semaines, une étude de l’UFC Que Choisir a montré que la cigarette électronique n’était pas si inoffensive que ça. Des substances cancérogènes «en quantité significative» ou encore des traces de formoles ont en effet été trouvées dans les vapeurs de la e-cigarette.

Cette fois-ci, une étude néo-zélandaise publiée dans le journal médical britannique The Lancet s’intéresse à la cigarette électronique. L’étude menée par Chris Bullen (Université d’Auckland) a pu démontrer que l’e-cigarette est un peu plus efficace pour arrêter de fumer par rapport aux patchs à la nicotine. Le constat est le même concernant la réduction de consommation de tabac.

L’étude a été faite auprès de 657 personnes souhaitant arrêter de fumer. Selon les résultats, l’e-cigarette est légèrement plus efficace pour le sevrage tabagique. Avec un patch, l’abstinence totale au bout de six mois est de 5,7% contre 7,3% avec la cigarette électronique.

D’autre part, 57% des personnes qui ont utilisé l’e-cigarette avec nicotine pendant l’étude ont divisé par deux leur consommation journalière de cigarettes classiques. Pour ceux qui ont utilisé le patch, seulement 41% d’entre eux sont arrivés au même résultat. Autrement dit, la cigarette électronique est un peu plus efficace pour diminuer sa consommation de tabac.

On peut rajouter que l’e-cigarette parvient beaucoup plus facilement que les patchs à fidéliser les utilisateurs : un tiers de ceux qui ont testé la cigarette électronique ont continué à l’utiliser après l’étude, contre seulement 8% des utilisateurs de patch.

« Nos résultats ne montrent pas de différence très nette entre e-cigarettes et patchs pour l’arrêt mais il semble bien que les cigarettes électroniques soient plus efficaces pour aider les fumeurs à réduire leur consommation« , explique le professeur Bullen.

Nul doute que l’e-cigarette va continuer à faire parler d’elle et que d’autres études viendront alimenter ce sujet.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres