Bien choisir son application santé

applications santé

Avec un peu plus de 100 000 applications santé disponibles, dont environ 800 en français sur Google Play ou App Store, ces outils mobiles connaissent un boom sans précédent. Toutefois, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) appelle à la prudence, car seules certaines applications sont considérées comme des dispositifs médicaux.

Utiliser votre smartphone pour comparer les assurances santé, c’est très pratique ; mais mesurer votre pression artérielle, votre rythme cardiaque ou votre taux de glycémie depuis votre téléphone peut s’avérer être une fausse bonne idée ! En effet, la plupart des applications mobiles spécialisées en santé ne convient pas à des usages médicaux. Faute d’homologation ou de développement à des fins médicales, les applications santé ne peuvent vous être d’aucun recours pour évaluer véritablement votre condition physique.

CE, symbole sine qua non

Souvenez-vous que si vous voulez utiliser l’une de ces applications à tout prix, le symbole CE doit y être inscrit comme gage de fiabilité. Une fois ce marquage obtenu, l’application entre alors sous la surveillance de l’Ansm. Une certification qui a pour but de faire la différence entre les applications sûres et celles consacrées au bien-être et à la santé en général. L’Agence souligne que les applications sportives, par exemple, ne sont pas certifiées.

En plus des applications qu’elles recensent, l’Ansm vous conseille de choisir votre application santé en concertation avec votre médecin pour une utilisation plus sécurisée. Rappelons que le secteur des applications n’est pas régulé ; les fabricants n’ont donc pas l’obligation de les valider scientifiquement et peuvent affirmer en toute impunité que leurs applications détectent des maladies comme le cancer.

N’oubliez pas que les applications santé ne remplacent pas un médecin et que nombre d’entre elles ne donnent pas des données fiables pour des maladies chroniques telles que le diabète, l’hypertension ou le rythme cardiaque.

Un site pour s’y retrouver

Mobile doctorPour essayer de vous y retrouver parmi toutes ces applications de santé, des médecins ont aussi mis en ligne une plateforme d’évaluation, de recommandation et de labellisation : dmdpost.com.

Autant destiné aux professionnels qu’au grand public, ce site note les applications de santé. Celles destinées aux médecins sont testées par quatre ou cinq professionnels indépendants et non rémunérés. Quant à celles adressées au grand public, elles sont évaluées par des patients bénévoles sans liens avec l’éditeur. Chaque année, le site labellise ainsi les applications ayant obtenu une note égale ou supérieure à 16/20.

Prenez soin de vos données

Outre l’efficacité peu probante de certaines applications qui ont pour but de vous renseigner sur votre état de santé, ces dernières collectent aussi vos données personnelles pour des fins marketing et de ciblage. Que ce soit le nombre de pas effectués dans votre journée, de calories brûlées ou d’heures de sommeil accumulées : tout est conservé sur votre téléphone sans aucune protection. Seules la récupération et la collecte de vos données de santé par des professionnels du milieu sont encadrées, contrairement à celles du marché des applications, rappelle la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Il est donc très important de vous renseigner avant de télécharger et d’utiliser une application santé sur votre smartphone.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres