Chikungunya et dengue : les moustiques tigre menacent

moustique-tigre

Ces douces températures estivales ne donnent qu’une envie: rester dehors. En famille ou entre amis, on veut tout faire à l’extérieur, manger, faire la sieste, prendre l’apéro avant de mettre le feu au BBQ. Mais le seul inconvénient reste les moustiques bien que, devant eux, nous ne sommes malheureusement pas tous égaux.

Votre comparateur de mutuelle santé LeLynx.fr vous informe sur cette bestiole à éviter à tout prix cet été.

Piqûre de rappel sur les symptômes à reconnaître

A ce jour, il n’y a pas d’épidémie en France mais les autorités restent vigilantes car le moustique tigre est susceptible de transmettre des maladies virales telles que le chikungunya et la dengue à l’homme.

Le chikungunya et la dengue se manifestent par de fortes fièvres et des douleurs articulaires. D’autres symptômes peuvent apparaître tels que des nausées, des maux de tête, des douleurs musculaires ou une éruption cutanée.

Les autorités sanitaires appellent au signalement des moustiques tigre si vous en voyez. Vous pouvez le faire en ligne sur signalement-moustique.fr et vous devez avoir une photo du moustique ou un insecte qui permettrait aux autorités de l’identifier.

Le moustique tigre a des rayures noires et blanches sur le corps et les pattes, des ailes noires et sa taille est plus petite qu’une pièce d’un centime d’euro.

Quelques conseils de prévention

Le moustique tigre est présent en France depuis 2004 plus particulièrement dans le sud-est. Il est actif dans 18 départements dont les Alpes-Maritimes, le Var, les deux départements corses, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, le Gard, l’Hérault, le Vaucluse, le Lot-et-Garonne, la Gironde, l’Isère, le Rhône, la Drôme, l’Ardèche, la Haute-Garonne, l’Aude, et les Pyrénées orientales.

Les autorités sanitaires appellent à la vigilance mais également à prendre des précautions d’hygiène car ce moustique prolifère en milieu urbain. La moindre accumulation d’eau dans les soucoupes des pots de fleurs, les gouttières ou les pneus usés et abandonnés lui sert de nid pour la reproduction.

Pour empêcher sa prolifération, il est conseillé de vider tout récipient ayant accumulé de l’eau stagnante que vous n’utilisez pas et de recouvrir les bidons de récupération d’eau avec un filet moustiquaire ou du tissus. Pour les bassins d’agrément, vous pourrez introduire des poissons mangeur de larves sans aucun danger pour vos plantes aquatiques.

Pensez également à vous protéger car avec ces températures estivales, s’habiller léger veut aussi dire s’exposer aux piqûres de moustiques. A titre individuel, le ministère des Affaires sociales et de la santé conseille de prendre quelques précautions, tels que :

  • Porter des vêtements longs et amples ;
  • Installer des moustiquaires sur le berceau et aux fenêtres ;
  • Utiliser des produits répulsifs comme des baumes pour la peau ;
  • Utiliser des vaporisateurs pour vêtements et tissus.

Cette dernière solution est efficace pour les nourrissons et les femmes enceintes à qui on déconseille d’appliquer les produits répulsifs sur la peau.

Il est important de rappeler que les infections confirmées aux virus du chikungunya et de la dengue sont des maladies qui doivent obligatoirement être déclarées à l’Agence régionale de santé la plus proche.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres