Automédication : UFC Que Choisir décrie le professionnalisme des pharmaciens

L’association de consommateurs UFC Que Choisir a fait part dans un communiqué du 27 mars 2012 du manque de professionnalisme des pharmaciens quant aux conseils délivrés aux patients lorsqu’ils achètent des médicaments vendus sans ordonnance.

Ces conclusions ont pour fondement l’enquête menée par l’association en janvier 2012, auprès de 648 pharmacies. Une première enquête sur le même sujet avait déjà été réalisée en 2009 par UFC Que Choisir.

L’automédication, l’achat de médicaments vendus sans ordonnance, représente pourtant un tiers des dépenses de médicaments des consommateurs et 12% de leurs frais de santé, soit 2.1 milliards d’euros, nous apprend l’association.

Près d’1 pharmacie sur 2 délivre des médicaments incompatibles

Selon les résultats de l’enquête, 48% des pharmacies enquêtées, soit près d’une pharmacie sur deux, n’a pas respecté son devoir de conseil, en permettant notamment qu’un patient achète simultanément de l’Aspirine et du Rhinureflex alors même que ces médicaments sont incompatiblespuisqu’ils peuvent entrainer un risque d’hémorragie intestinale !

Interrogées ensuite sur la posologie à respecter pour la prise de ces deux médicaments, les pharmacies n’ont été que 10% à mettre en garde le patient sur l’incompatibilité de ceux-ci et 55% des pharmacies seulement ont su répondre à la question en indiquant clairement la posologie du Rhinureflex.

Médicaments: des différences de prix vertigineuses et une opacité totale

Concernant les prix des médicaments, l’UFC Que Choisir observe un «grand écart» d’une pharmacie à l’autre. En effet, l’association nous informe qu’un «médicament aussi courant que l’aspirine UPSA Vitamine C 330 mg a été acheté à des prix variant de 1,30 € à 4,95 €, soit un écart de près de 1 à 4.»

Enfin, l’obligation instaurée depuis 2003 de mentionner expressément que les prix des médicaments non remboursables sont libres, n’est pas respectée dans 89% des cas.

En guise de conclusion, l’association note que le monopole des pharmacies sur la vente de médicaments «n’est plus justifié» et elle préconise «l’ouverture de la distribution de l’automédication aux grandes surfaces et parapharmacies, sous la surveillance impérative d’un pharmacien diplômé.»

Vos dépenses de santé sont-elles bien prises en charge? Sur LeLynx.fr, votre comparatif mutuelles, souscrivez en 2 minutes seulement une mutuelle santé au meilleur prix!

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres