L’assurance maladie s’oppose à l’option de coordination

Jeudi 12 avril 2012, le Conseil de l’Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie (UNCAM) s’est opposé à un projet de décret complétant les deux textes « relatifs au contenu des contrats d’assurance maladie complémentaire bénéficiant d’aides fiscales et sociales ».

Que vise ce nouveau projet de décret? À étendre la prise en charge des dépassements d’honoraires par les contrats santé à toutes les spécialités médicales.

Le précédent décret instaurant «l’option de coordination», la nouvelle dénomination du secteur optionnel, met à la charge des contrats santé responsables l’intégralité des dépassements d’honoraires entérinés par l’option de coordination en contrepartie du maintien des avantages fiscaux dont ils bénéficient. L’idée reste donc la même.

Non à l’absence d’encadrement des dépassements d’honoraires

L’opposition de l’assurance maladie à l’option de coordination se fonde sur l’absence d’encadrement des dépassements d’honoraires des praticiens de secteur 2 et le «le défaut de concertation avec les financeurs concernés», selon le communiqué rendu public par l’UNCAM.

Si jusqu’ici, seuls certains praticiens du secteur à honoraires libres, les chirurgiens, les obstétriciens et les anesthésistes étaient concernés par ce dispositif, le projet de décret vise «l’ensemble des spécialités médicales (généralistes inclus, la médecine générale étant aujourd’hui considérée comme une spécialité)», nous dit l’Argus de l’Assurance.

L’UNCAM s’y est opposée en émettant un avis défavorable par 14 voix contre et 3 prises d’acte.

Vos dépenses pour vos soins de santé sont-elles bien prises en charge? Bénéficiez-vous d’une bonne mutuelle? Prenez 2 minutes sur LeLynx.fr, votre comparatif assurance, pour comparer gratuitement plusieurs devis assurance et souscrivez une mutuelle pas chère.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres