En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Une application pour arrêter de fumer


Arrêter de fumer peut vite tourner au cauchemar, c’est pourquoi le gouvernement lance une application gratuite pour smartphones supposée aider les afficionados du mégot.

6 fumeurs sur 10 aimeraient en finir avec la cigarette, selon le Baromètre santé 2014. Si le suivi d’un professionnel de santé est une solution à ne pas écarter, il est aujourd’hui possible de se tourner tout simplement vers son smartphone pour profiter d’un accompagnement simple et gratuit.

Un coach personnel à portée de main

Appli tabac info service« Dis-moi quel genre de fumeur tu es, je te dirai comment arrêter de fumer ». Voilà comment peuvent se résumer les services de l’appli mobile développée par Tabac Info Service et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes). Après un court questionnaire utile pour cerner son rapport à la cigarette, le fumeur peut débuter un échange avec un tabacologue ou consulter les « questions-réponses » les plus fréquemment posées par des personnes dans une situation similaire.

Mais c’est lorsque le fumeur saute réellement le pas que l’application est d’autant plus utile. Jour après jour, les bénéfices apportés par l’arrêt du tabac sont répertoriés dans un tableau de bord évolutif en temps réel. Nombre de cigarettes non fumées, économies réalisées, récupération des performances cardiaques et pulmonaires, amélioration de l’odorat… de données qui boostent la motivation de ceux qui souhaitent enrayer leur addiction.

En France, chaque année, 1 décès prématuré sur 9 est dû à la consommation de tabac.

6 mois pour abandonner la cigarette

Alors qu’on dénombre 16 millions de fumeurs français, le dispositif espère plus particulièrement apporter une réponse aux personnes peu entourées. Consultable n’importe où, à n’importe quel moment, l’application s’inscrit dans la même veine que le service téléphonique de Tabac Info Service mis en place en 1998. Chaque année, 22 % des bénéficiaires deviennent non-fumeurs après six mois d’accompagnement. Un chiffre qui devrait sans conteste augmenter avec le lancement de cette appli anti-tabac.