Vers une amélioration de la qualité et des normes de sécurité des dons et transplantations d’organes

(Relaxnews) – Les députés du Parlement européen ont approuvé, ce mercredi 19 mai, une série
de mesures visant à améliorer la sécurité et la qualité des dons et transplantations
d’organes et à réduire le délai pour les patients en attente de greffes. Les membres du
Parlement demandent aux Etats membres de désigner une autorité compétente pour contrôler la
qualité et la sécurité des greffes d’organes.

De nouvelles normes pour améliorer les dons et transplantations d’organes

Les autorités compétentes devront, dans chaque pays, établir des règles pour chaque étape de
la greffe, du don d’organe à la transplantation, sur la base des normes fixées par le
Parlement européen.

Les autorités désignées devront également collecter toutes les données relatives aux
résultats des greffes et superviser les échanges d’organes entre les différents Etats
membres. En outre, les membres du Parlement européen sollicitent une protection accrue des
patients et des donateurs. « La confidentialité des données des patients doit être respectée
conformément aux règles nationales ».

Priorité à la mise en place d’un registre de donneurs d’organe en ligne

Le Parlement européen invite également les Etats membres à donner l’opportunité aux citoyens
de s’inscrire sur un registre de donateurs et d’envisager une inscription en ligne sur des
registres de donateurs nationaux ou européens. Enfin, les membres du Parlement invitent les
Etats membres à inclure des références sur la carte d’identité ou le permis de conduire afin
de connaître rapidement le statut de donateur d’organes de chacun.

Source: Relaxnews/LeLynx.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres