Les aides auditives préréglées dorénavant en vente en pharmacie

prothèse-auditive

Un arrêté fixant la liste des produits que les pharmaciens sont autorisés à vendre a été publié au Journal Officiel ce 22 août pour y inclure les assistants d’écoute préréglés. Cette décision ministérielle ne fait pas que des heureux et le syndicat national des audioprothésistes (l’Unsaf) monte au créneau.

Votre comparateur de mutuelles LeLynx.fr vous explique ce qui agace tant l’Unsaf et les entreprises de l’audition.

Un dépannage 5 fois moins cher

Ces nouvelles prothèses ont été conçues pour servir d’assistant d’écoute aux personnes souffrant d’une surdité légère et non d’une perte d’audition soudaine, d’une ou des deux oreilles, exigeant l’avis d’un médecin spécialiste en oto-rhino-laryngologie (ORL). Bien qu’elles ressemblent aux appareils traditionnels de l’audioprothésiste, elles ne servent qu’à amplifier les sons aigus perdus avec l’âge, par exemple les consonnes comme le s, le z, le f et le v ou les voix féminines et enfantines.

Ces assistants d’écoute sont vendus sans prescriptions médicales et ne requièrent aucune manipulation par le porteur car ils sont «préréglés d’une puissance maximale de 20 décibels». En outre, ils sont bien moins chers que les prothèses prescrites par un audioprothésiste: Une étude de LeParisien.fr estime le prix d’un assistant à 300 € contre près de 1500 € par prothèse. Et n’oubliez pas de multiplier par deux car on a deux oreilles !

Les fabricants d’assistants d’écoute accueillent cette décision comme une victoire qu’ils partagent volontiers avec les pharmaciens, surtout après avoir subi le lobbying de l’Unsaf et des entreprises de l’audition pendant près de 3 ans.

En effet l’Unsaf et des entreprises de l’audition s’opposent à la vente libre de ces assistants d’écoute car ils déplorent le manque de suivi et de conseils personnalisés pour les personnes en perte d’audition et accusent les fabricants d’assistants d’écoute de concurrence déloyale au détriment des patients.

La prise en charge de ces nouvelles prothèses auditives

Les assistants d’écoute ne seront pas pris en charge par l’Assurance maladie et les fabricants pensent que c’est l’une des raisons qui auraient poussé le gouvernement à autoriser leur vente en pharmacie. En revanche, certaines mutuelles santé prennent en charge une partie des dépenses. Pour connaître le montant du remboursement, référez-vous à votre contrat d’assurance santé.

Vous n’êtes pas satisfait de votre complémentaire santé et vous recherchez une meilleure offre avec de bonnes garanties? Simplifiez-vous la vie en utilisant la comparaison d’assurances sur le site de LeLynx.fr afin de trouver le contrat de mutuelle au meilleur rapport qualité prix.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres