En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Comment les acteurs de l’assurance s’emparent-ils de la santé 3.0 ?


Les nouvelles technologies ouvrent le champ des possibles dans le domaine de la santé. Objets connectés, téléconsultation médicale, applications mobiles ou encore coaching bien-être et santé en ligne, les mutuelles santés offrent de nouveaux services 3.0 à leurs clients.

Les complémentaires santé prennent le virage des nouvelles technologies pour épauler leurs assurés face à leurs soucis de santé. Plus besoin de se déplacer pour consulter un médecin, il est désormais possible d’obtenir un diagnostic via son ordinateur, une application mobile ou encore par téléphone et cela, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L’assureur Axa propose par exemple ce service de téléconsultation via un numéro de téléphone mais aussi son application « Mon Axa ». Mais l’assureur traditionnel souhaite aller plus loin en développant la visio-consultation et la livraison à domicile des médicaments délivrés.

application-santé-smartphone

Les applications mobiles font également partie du paysage de la santé 3.0 et près de 150 000 d’entre elles sont actuellement disponibles sur le marché. Si les utilisateurs sont encore loin d’accorder leur confiance à ces applications, AG2R La Mondiale a créé un label pour tenter de pallier cette méfiance. Réfléchie en partenariat avec Medappcare, cette évaluation des applications santé est basée sur près de 70 critères et contrôlée par un conseil scientifique reconnu. De quoi aider les consommateurs à faire un choix éclairé.

Objets connectés et assurance santé

Les assurances santé n’ont également pas mis longtemps à profiter des avantages des millions d’objets connectés présents sur le marché et entrant dans le foyer des assurés, que ce soit par le biais de plateformes de coaching de bien-être, de santé ou encore sportives. Surveiller le sommeil, le poids, la fréquence cardiaque, la tension, l’hydratation mais aussi la qualité de l’air respiré, tout cela est mesurable grâce aux montres, bracelets, chaussettes intelligentes, oreillers et autres objets connectés.

Objets connectés

Infographie du marché des objets connectés – source : orange.fr

Cette croissance de l’internet des objets dans le monde de la santé permet l’identification, la récolte et l’exploitation de ces données et connecte l’assureur directement aux informations des assurés. A la clé, du conseil mais également des offres promotionnelles proposées par certaines mutuelles. Mais qu’en est-il du contrôle de ces objets connectés ? Harmonie Mutuelle s’est penchée sur la question en créant le site web guide-sante-connectée.fr qui propose notamment des évaluations de ces objets connectés basé sur de multiples critères par exemple fiabilité des mesures, mode de fabrication mais aussi niveau de protection des données personnelles.

Vers une couverture santé sur mesure ?

Certains assureurs proposent désormais des formules qui offrent des bons points aux clients qui travaillent sur l’amélioration de leur hygiène de vie. C’est le cas de Generali France et de son programme Vitaly. Si les efforts quotidiens pour se remettre en forme payent (exercice, arrêt de la cigarette, alimentation équilibrée…) et que les assurés en apportent la preuve par le biais d’objets connectés, de photocopies d’ordonnances ou encore d’une perte de poids, ils cumulent des points qu’ils pourront transformer en bon d’achat chez les entreprises partenaires du programme, tels que Club Med, Look Voyages, Sephora, la Fnac ou Décathlon. Des récompenses pour les assurés en « bonne santé » qui s’approchent timidement des réductions tarifaires, mais peinent à sauter le pas sous l’œil inquiet du grand public.

Astuce Malynx !

Les offres de mutuelles santé ne cessent d’évoluer en se tournant de plus en plus vers l’univers digital et la santé 3.0. Que pensez vous de ces nouvelles formules connectées ? Pratiques gadget ou réelles avancées dans l’accompagnement médical ?