4600€ par mois pour exercer dans des déserts médicaux

À la question qu’on posait innocemment le 1er octobre 2012 «Peut-on forcer 200 médecins à s’installer dans les déserts médicaux», la ministre de la Santé Marisol Touraine a apporté une réponse dimanche 02 décembre dans une interview accordée à M6.

Cette réponse, c’est leur garantir un salaire annuel de 55000€ soit près de 4600€ par mois.

L’application du contrat de praticien territorial dès 2013

«Nous allons mettre en place ce que nous appelons des postes de praticiens territoriaux de médecine générale […] Ce sont des médecins libéraux qui (…) après leur sortie de l’internat, iront s’installer dans un territoire sensible, isolé et seront accompagnés financièrement pendant deux ans.»

Voici en substance ce qu’a déclaré la ministre de la Santé citée par le NouvelObs.com. Ainsi, cette mesure concernerait les jeunes médecins généralistes libéraux qui choisiraient de s’implanter dans des zones manquant cruellement de praticiens.

Ils recevraient ainsi la garantie d’un salaire minimum de 4600€ par mois pendant 2 ans car selon la ministre «Un jeune médecin doit gagner 55.000 euros dans l’année. S’il n’arrive pas à ce plafond-là, on lui paiera la différence, ce qui lui permet d’avoir une forme d’assurance.» Applicable dès 2013, cette mesure toucherait 200 médecins.

Comme on pouvait s’y attendre, cette décision ne fait pas l’unanimité et la Fédération des médecins de France (FMF) a fait savoir, par la voix de son président Jean-Paul Hamon, que les honoraires prévus étaient insuffisants. Selon lui, «les médecins libéraux français sont les moins bien payés en Europe» et il considère qui plus est que la lutte contre la désertification médicale passe non seulement par une revalorisation des honoraires des médecins y exerçant mais aussi et surtout par une véritable «organisation des conditions d’exercice».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres