100 médecins favorables à la cigarette électronique

On n’aura décidément pas fini de parler d’e-cigarette. A peu près tout a été dit sur ce sujet, entre ceux qui pensent qu’elle est inoffensive et d’autres comme le magazine «60 Millions de consommateurs» qui révélait des substances nocives en nombre important et un étiquetage erroné, il est difficile de discerner le vrai du faux.

Contre toute attente, 100 médecins lancent un appel en faveur de l’e-cigarette qui, selon eux, serait moins nocive que la cigarette classique et constituerait à ce titre un bon moyen pour diminuer ou arrêter de fumer.

Votre comparateur de devis assurance auto LeLynx.fr vous propose de revenir en détail sur le sujet!

L’e-cigarette est moins nocive

Diminuer ou arrêter de fumer en douceur et surtout à un prix abordable, c’est sans doute les raisons qui expliquent le succès de l’e-cigarette. On estime qu’il y avait environ 500 000 vapoteurs en 2012, et l’Office français de prévention du tabagisme (OFT) calcule que ce chiffre devrait doubler fin 2013. Ces chiffres, impressionnants dans un contexte d’absence totale de consensus autour de la question de la nocivité ou non des e-cigarettes, pourraient bien être revus à la hausse.

En effet, le recours à la cigarette électronique est désormais encouragé par 100 médecins, tabacologues, cardiologues ou pneumologues confondus. Selon eux, les fumeurs ne doivent pas hésiter à passer au vapotage, beaucoup moins nocif que la cigarette malgré ce qui a pu être dit à ce sujet. Le tabacologue Philippe Presles, encourage les sceptiques à franchir le pas «allez-y, il n’y a pas de danger».

En août dernier pourtant, l’association 60 millions de consommateurs révélait que les cigarettes électroniques contenaient certaines molécules toxiques non décelées auparavant, dans une étude que nous avions reproduite ici.

Or, selon le docteur Bertrand Dautzenberg, président de l’Office français du tabac: « les composés potentiellement cancérigènes existent mais à une dose infinitésimale, pas plus que dans une tasse de café. L’e-cigarette ne sera jamais un produit totalement sain car il y a des produits irritants »

L’e-cigarette: un bon moyen pour diminuer voir arrêter de fumer

Le docteur Philippe Presles, favorable à l’e-cigarette, explique que pour environ un tiers des fumeurs, l’e-cigarette permet d’arrêter totalement le tabac. Pour un autre tiers, l’e-cigarette s’accompagne de «patchs». Et pour le dernier tiers, le processus d’arrêt est plus long «mais c’est la première fois que je peux aider des patients à arrêter en leur laissant la notion de plaisir» précise-t-il.

Enfin, les 100 médecins sont d’accord pour dire que «dans l’échelle des risques, la cigarette électronique est moins dangereuse que le tabac, l’alcool, les produits gras, les aliments sucrés».

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres