Taux crédit immobilier : ça repart !

Après deux années consécutives de stagnation et de baisse, les taux d’intérêt des crédits immobiliers repartent à la hausse en ce début du mois de décembre. Dès lors, les futurs emprunteurs sont avertis : contracter un prêt immobilier pour financer l’achat d’une habitation pourrait coûter plus cher que prévu… Comment expliquer ce changement ?

une femme utilise une calculatrice

Il faut rester modéré : on ne peut pas parler de « hausse spectaculaire ». Toutefois, les taux d’intérêt des crédits immobiliers remontent légèrement en cette fin d’année. Ainsi, entre les mois d’octobre et de décembre 2021, les établissements bancaires ont relevé leurs barèmes de 0,05 point en moyenne*.

Évolution constatée des taux de crédits immobiliers

Durée du prêtOctobre 2021Décembre 2021
15 ans0,95 %1%
20 ans1,10 %1.15%
25 ans1,35 %1.40%

Comment expliquer cette hausse ?

Commencement d’explication : l’année 2021 a été excellente en matière de ventes immobilières. Conséquence directe de cet engouement renouvelé des Français pour l’investissement dans la pierre, les banques ont moins d’intérêt à attirer les clients avec des taux compétitifs. Ils se présentent d’eux-mêmes ! Dans certaines régions, la demande a même dépassé l’offre.

Par ailleurs, les nouvelles contraintes qui seront imposées aux établissements bancaires dès 2022 les conduiraient à anticiper les impacts sur leurs marges. On peut citer, entre autres, la possibilité pour l’emprunteur de résilier son assurance emprunteur à tout moment. Cette mesure entrera selon toute vraisemblance en vigueur l’année prochaine. Dès lors, les consommateurs seront davantage en mesure de négocier l’assurance proposée par la banque… Et d’aller voir ailleurs s’il n’en sont pas satisfaits. Les banques risquent donc de perdre de nombreuses primes, et de répercuter ce manque à gagner, notamment, sur les taux de crédit immobilier.

On peut également citer l’obligation de respecter les recommandations du Haut conseil de stabilité financière : un endettement maximal de 35 % pour des crédits immobiliers limités à vingt-cinq ans maximum.

*Données du courtier Vousfinancer