Le prêt à taux zéro prolongé jusqu’à fin 2023

Revirement de situation de la part du gouvernement. La ministre déléguée en charge du logement, Emmanuelle Wargon a annoncé la poursuite du Prêt à taux zéro (PTZ) jusqu’à la fin de l’année 2023. Initialement, ce dispositif devait s’arrêter fin 2022. Les conditions d’accès sont également maintenues.

prêt à taux zéro

Au sein de la loi finances pour 2021, l’article 164 indique que le PTZ peut être attribué jusqu’au 31 décembre 2022. Bon nombre de Français ont été déçus par cette loi, notamment ceux qui voulaient contracter un crédit immobilier pour acheter une résidence principale après cette date. Cependant, Emmanuelle Wargon a déclaré, ce mercredi 6 octobre, que ce prêt sera finalement maintenu jusqu’à la fin 2023 avec les mêmes conditions que celles qui sont actuellement demandées.

Pourtant, la semaine dernière, une nouvelle règle concernant les ressources des emprunteurs avait été communiquée. Celle-ci indiquait qu’à partir du 1er janvier 2022, le mode de calcul du PTZ ne se fonderait plus sur les revenus de l’année N-2. L’éligibilité des ménages concernés se calculerait alors sur les ressources financières de l’année précédente, soit l’année N-1. Une nouvelle règle qui impliquait pour certaines personnes de repenser leur projet d’achat immobilier.

Cependant, avec les annonces de la ministre, cette modalité est désormais caduque jusqu’à la fin de l’année 2023. Le ministère avait « envisagé une réforme dans laquelle on changeait le mode de prise en compte des ressources » expliquait Emmanuelle Wargon sur le plateau de BFM TV hier soir. Néanmoins cela est « très complexe à mener donc on ne le fera pas au 1er janvier 2022. Donc il est maintenu tel quel jusqu’à la fin 2023 ».

Le Prêt à taux zéro est un crédit aux conditions avantageuses pour acquérir un bien immobilier. Cela permet aux Français les plus modestes d’être dispensés d’une partie des taux d’intérêt qui accompagnent un prêt immobilier classique.

Autre annonce : la Loi Pinel maintenue

Durant son passage sur la chaîne d’informations, Emmanuelle Wargon a également fait savoir que le dispositif Pinel se prolongera jusqu’à fin 2024. Pour rappel cette loi, en faveur de l’investissement locatif, s’adresse aux futurs propriétaires qui souhaitent louer leur bien. Les propriétaires bénéficient d’une réduction d’impôt, différente de celle liée à la résidence principale. Pour cela, ils doivent respecter certaines modalités, par exemple que le logement concerné soit neuf.

C’est dans ce sens, que la ministre déléguée annoncera prochainement les contours du projet « Pinel + » qui comprendra toujours un allègement fiscal mais avec d’autres conditions, comme « les critères environnementaux et des critères de qualité ». De plus, contrairement aux modalités actuelles, le « Pinel+ » ne devrait plus toucher uniquement les habitations neuves.