NEUF vs OCCASION : le match de l’assurance automobile en France

Paris, le 20 avril 2016

En 2015, il s’est vendu en France 2,9 fois1  plus de voitures d’occasion que de voitures neuves : un record inégalé depuis 2007, qui montre l’intérêt grandissant des Français pour les véhicules de seconde main. En 2015, 94,4 % des utilisateurs de LeLynx.fr ont ainsi fait la démarche d’assurer un véhicule d’occasion. Profil des assurés, types de contrats plébiscités, attachement des Français aux marques automobiles… LeLynx.fr – leader des comparateurs d’assurances en France – a analysé plus de 900 000 profils ayant effectués un devis sur son site en 2015 et présente le bilan du match « neuf vs occasion ».

LE SAVIEZ-VOUS ?

Etude LeLynx.fr : en moyenne, la prime d’assurance annuelle d’une voiture neuve est 16 % plus élevée que celle d’un véhicule d’occasion

Portrait type des acheteurs de véhicules neuf et d’occasion

En matière d’achat de voiture, que ce soit pour l’acquisition d’une voiture d’occasion ou d’un véhicule neuf, 68 % des acheteurs sont des hommes et 32 % des femmes. Les acheteurs de véhicules neufs ont en moyenne 5 ans de plus que les amateurs des secondes mains : 40 ans pour le neuf contre 35 ans pour l’occasion.

Assez logiquement, les cadres, entrepreneurs et fonctionnaires sont les professions qui ont le plus souvent recours à l’achat d’un véhicule neuf, à l’inverse des étudiants et des salariés qui ont tendance à acheter d’occasion. En ce qui concerne le mode d’achat, les disparités sont plus fortes : en effet, si les acquéreurs de voitures neuves ont tendance à recourir au leasing (25 % des acheteurs) ou au crédit (28,5 % des acheteurs), 79 % des acheteurs d’occasion payent comptant.

Quand vient le moment de contracter une police d’assurance, le contrat « tous risques », qui offre le plus haut niveau de garantie, est la formule choisie par 90 % des assureurs de véhicules neufs. Les acquéreurs d’un véhicule d’occasion sont plus partagés : si près d’1 sur 2 privilégie l’assurance « tous risques », ils sont tout de même plus de 30% à assurer leur véhicule au « tiers ». Des niveaux de garantie souvent déterminés par la valeur du véhicule, et qui se révèlent être de précieux indices quant à l’intérêt porté par les automobilistes à leur voiture.

TOP 3 DES RÉGIONS OÙ L’ACHAT DANS LE NEUF ET L’OCCASION EST PLÉBISCITÉ

NEUFOCCASION
1Alsace (89,1%)1Poitou-Charentes (92,3%)
2Île-de-France (88,1%)2Bretagne (92,3%)
3PACA (87,5%)3Pays de la Loire (92%)

Attachement des Français aux marques automobile : la qualité allemande reste en tête²

Plus un contrat « tous risques » est conservé longtemps par l’automobiliste, plus ce dernier montre son attachement à son véhicule et souhaite en protéger la valeur. En croisant le critère d’ancienneté avec les contrats d’assurance comparés sur son site en 2015, LeLynx.fr a ainsi établi le degré d’attachement des automobilistes pour 23 grandes marques auto.

Fidèles à leur image de qualité, les constructeurs allemands arrivent en tête de classement. En moyenne, les propriétaires de BMW, Audi et Mercedes-Benz abandonnent leur contrat « tous risques » pour une formule inférieure au bout de plus de 9 ans. Ces assurés privilégient durant près d’une décennie des garanties étendues afin de couvrir au maximum les risques encourus par leur auto. Le milieu du classement concentre la majorité des marques asiatiques. Le degré d’attachement des automobilistes pour ces voitures varie assez largement entre 9 et 7,7 ans, à l’image de Honda (9 ans), Nissan (8,7), Toyota (8,3) et Hyundai (7,7). Ces constructeurs se démarquent en commercialisant des modèles type SUV et ont l’avantage de présenter des modèles au design travaillé mais dont le coût ne nécessite pas une couverture « tous risques » étendue sur le long terme. En fin de classement, on retrouve les marques tricolores : alors que l’attachement pour un modèle Citroën ou Peugeot dure 8 ans, les propriétaires de Renault prennent la décision de renoncer à une couverture tous risques après 7,4 ans.

« Les données que nous avons analysées sur notre site nous permettent de mesurer le degré d’attachement des propriétaires à leur véhicule, qu’il soit neuf ou d’occasion. Ainsi, il est intéressant de voir qu’en moyenne, le passage d’une assurance tous risques à une assurance au tiers se fait une fois que la voiture a plus de 8 ans d’ancienneté. Au-delà du simple nombre d’années, la marque est un facteur qui détermine le type de police d’assurance, on constate que la décote intervient plus rapidement pour les marques généralistes européennes ou asiatiques, à l’inverse des marques plus haut-de-gamme » commente Diane Larramendy, Directrice Générale de LeLynx.fr.

infographie4

Jeunes conducteurs : comment réduire le coût de son assurance automobile ?

Les assureurs considèrent les jeunes conducteurs3 comme des profils à risques (les 18-24 ans représentent 23 % de la mortalité sur les routes4) et appliquent une majoration de la prime d’assurance pouvant aller jusqu’à 100 % les 3 premières années. Les jeunes conducteurs payent ainsi en moyenne 200€ de plus pour assurer un véhicule neuf, soit 1 259€ par an pour assurer un véhicule neuf et 1 052€ pour un véhicule d’occasion.

Une expérience acquise en conduite accompagnée permet quant à elle de bénéficier d’une surprime réduite à 50% la première année, 25% la deuxième année avant de disparaître la troisième année. Être assuré en tant que conducteur secondaire de son véhicule peut également réduire le montant de la surprime. Le choix du type d’assurance et du véhicule entre également en jeu : une petite citadine d’occasion sera moins chère à assurer qu’une berline haut-de-gamme et puissante. Enfin, mieux vaut éviter le tuning, car en cas d’accident, si la voiture a été modifiée sans que cela n’ait été déclaré, l’assureur peut refuser de couvrir l’automobiliste.

« Pour les jeunes permis, plusieurs solutions existent pour éviter de payer son assurance auto au prix fort. Outre le fait de bénéficier de la conduite accompagnée ou d’être inscrit en tant que conducteur secondaire sur le véhicule de ses parents (à condition, bien sûr, de ne pas être le conducteur exclusif du véhicule), une autre option pour réaliser des économies est de comparer les devis et les offres. C’est le rôle des comparateurs d’assurance, qui prennent en compte tous les critères nécessaires pour proposer une offre la plus adaptée aux besoins et au budget de l’assuré » précise Diane Larramendy.

1- Source : http://www.autoscout24.fr
2- Etude LeLynx.fr – sur la base des devis effectués en 2015, le comparateur d’assurances auto LeLynx.fr a calculé le degré d’attachement des automobilistes à leur voiture, en fonction de la marque, du type de couverture sollicité et de l’âge de la voiture.
3- Moins de trois ans de permis, avec un coefficient bonus égal à 1
4- Source : http://www.preventionroutiere.asso.fr

À propos de LeLynx.fr

LeLynx.fr, dirigé par Diane Larramendy, est un comparateur d’assurances en ligne créé en 2010. Le site propose un service de comparaison en toute impartialité des contrats d’assurance auto, santé, 2 roues et habitation. Avec plus de 7 millions d’utilisateurs, LeLynx.fr est le leader des comparateurs d’assurances et fait partie du Top 5 des sites d’assurances les plus puissants en France (Source : Médiamétrie, Février 2016). La société est la filiale française de Confused.com, société cotée à la bourse de Londres.

 

vos contacts presse

Burson-Marsteller i&e
lelynx-presse@bm.com
+33 1 56 03 12 00

LeLynx.fr
louis.lannoy@lelynx.fr
+33 1 44 79 34 03