Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr vous alerte !

Les prix subissent toujours une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous proposent les meilleures offres.

Consommation d’énergie : le gouvernement revoit ses objectifs d’ici 2030

Le gouvernement aurait décidé de réduire ses objectifs de réduction de la consommation d’énergie en France, passant de 20% à 17% d’ici 2030. Le projet de loi énergie présente également des changements importants sur les émissions de gaz à effet de serre et la part du nucléaire.

C’est une des mesures phares du projet de loi énergie présentée la semaine dernière au Conseil économique, social et environnemental (CESE). Selon une information FranceInfo, l’article 1er de cette politique énergétique prévoit de baisser l’objectif d’économie d’énergie du pays, de 20% à « 17% en 2030 ».

Le gouvernement revoit donc des objectifs fixés depuis déjà plusieurs années. Les 20% de réduction étaient basés essentiellement sur une consommation d’électricité en baisse de tous les secteurs, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. L’exécutif précise alors « l’impossibilité de respecter en même temps tous les objectifs climatiques et énergétiques fixés par la loi », pour justifier ce revirement.

PPE : les grandes lignes de la feuille de route énergétique de la France dévoilées
Lire l'article

Des objectifs revus sur la part du nucléaire

De plus, le projet de loi prévoit de remplacer l’objectif de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Le gouvernement souhaite ici davantage mettre en avant l’objectif « d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 ». Enfin, la réduction à 50% de la part du nucléaire dans la production d’électricité est également reportée à 2035 contre 2025 auparavant.

Les premières critiques sur ces mesures du projet de loi ne se sont pas faites attendre. Plusieurs associations de défense de l’environnement sont donc montées au créneau. Parmi elles, Greenpeace dénonce « un recul inacceptable alors qu’il s’agit d’un levier d’action majeur pour lutter contre la précarité énergétique et pour réduire la facture d’électricité des Français ».