Energies renouvelables : la France distancée par ses voisins européens

Selon des données publiées par Eurostat, 11 pays de l’Union européenne sur 28 avaient atteint en 2017 leurs objectifs liés aux énergies renouvelables à l’horizon 2020. La France et les Pays-Bas sont d’ailleurs les mauvais élèves européens.

regulation tarifs electricite

En 2017, la France était bien loin de ses objectifs en termes de développement des énergies renouvelables. C’est le constat effectué par Eurostat sur ce domaine dans l’Union européenne. Ainsi, la part de ce type d’énergie n’atteignait que 16,3% de la consommation finale française, soit 6,7 points de retard sur les objectifs à l’horizon 2020.

D’autres pays européens sont également pointés du doigt par l’organe statistique. Les Pays-Bas font encore moins bien que la France avec 6,6% d’énergies vertes, soit un retard de 7,4 points par rapport à ses objectifs. Ils sont suivis par l’Irlande (-5,3 points), le Royaume-Uni (-4,8 pts), le Luxembourg (-4,6 pts), la Pologne (-4,1 pts) et la Belgique (-3,9 pts).

18,4% de la production d’électricité était d’origine renouvelable en 2018
Lire l'article

11 pays sur 28 ont atteint leurs objectifs

Néanmoins, 11 pays des 28 membres de l’UE avaient d’ores et déjà atteint leurs objectifs nationaux avec 3 ans d’avance. Le meilleur élève est d’ailleurs la Suède où plus de la moitié (54,5%) de la consommation totale d’énergie est d’origine renouvelable. D’autres Etats affichent des taux assez conséquents comme la Finlande (41%), la Lettonie (39%) ou encore le Danemark (35,8%).

Pour rappel, la stratégie « Europe 2020 » prévoit d’atteindre les 20% d’énergie renouvelable consommée en moyenne dans toute l’UE. Un objectif qui devrait être atteint même si certains pays sont encore à la traîne. En 2017, Eurostat précise d’ailleurs que cette part était de 17,5%, un chiffre doublé depuis 2004 (8,5%).

32% d’énergies renouvelables dans l’UE en 2030

« Les Etats membres ont encouragé les investissements dans l’énergie éolienne et solaire, mais la diminution des aides a dissuadé les investisseurs potentiels et freiné le déploiement », précise la Cour. Elle demande donc à la Commission européenne de mettre en place des mesures concrètes pour accompagner le développement de ces productions.

Pour rappel, chaque Etat membre avait fixé librement ses objectifs à atteindre à l’horizon 2020. La Cour des comptes européenne souhaite donc ici assurer la réalisation de ces intentions afin de réaliser l’objectif commun de l’UE. Il consiste à ce que la part d’énergie renouvelable représente 32% de la production totale d’ici 2030.