Entretien

Travaux : trouver son artisan n’a jamais été aussi simple !

Les travaux et la rénovation énergétique connaissent un vrai essor en France. Mais il n’est pas toujours simple de trouver un artisan rapidement près de chez soi. Le fondateur du site RDVArtisans.fr, Yannick Bono, nous explique comment son entreprise a su innover pour répondre à cette demande croissante.

travaux renovation

Pouvez-vous décrire votre site de mise en relation entre artisans et particuliers ?

RDVArtisans.fr a été lancé en avril 2019 et permet de connecter les particuliers aux artisans pour la réalisation de travaux, aussi bien petits que grands. Et dans une moindre mesure, on propose du déménagement. L’idée est répandue, mais nous innovons en proposant directement un rendez-vous plutôt que des devis. On voulait que ce soit plus clair, éviter les « devis curieux » qui ne sont que des estimations de tarifs, et privilégier un vrai rendez-vous.

Qu’est-ce qui distingue votre service de la concurrence ?

Le problème des autres sites est que les artisans leur achètent les devis en prépayé 25€ ou 30€. Leurs comptes sont alimentés en devis mais ils sont parfois sur un chantier et ne peuvent pas répondre à la demande. Les particuliers n’avaient parfois personne pour leurs travaux.

Contrairement aux coiffeurs, par exemple, les artisans n’ont pas pignon sur rue, une adresse et des horaires planifiés. Il était donc difficile de proposer des créneaux pour les artisans. Sur RDVArtisans.fr, c’est le particulier qui décrit son projet et propose trois créneaux de rendez-vous possibles pour lui. Sa demande est ensuite redirigée vers les artisans. Cela facilite l’organisation du professionnel et garantit en même temps une réponse rapide au client.

Comment se fait l’attribution d’un chantier à un artisan plutôt qu’un autre ?

Pour cela, on a en quelque sorte « ubérisé » le pool d’artisans. On envoie simplement les créneaux et la description du chantier à l’ensemble des artisans qui matchent, c’est-à-dire ceux qui traitent le même type de chantier et sur la même zone géographique. Ensuite c’est aux artisans qui reçoivent la demande de rendez-vous d’accepter ou de refuser. Le premier qui accepte est sélectionné. Comme Doctolib ou Uber, on a misé sur l’instantanéité.

travaux plomberie

Comment recrutez-vous les artisans ? Est-il possible de garantir leur qualité ?

Nous sommes un site encore jeune, on compte aujourd’hui 800 artisans inscrits. Il y a encore un certain nombre de rendez-vous qui ne trouvent pas preneur. Les professionnels s’inscrivent naturellement, eux-mêmes, sur notre plateforme. Quant à la sélection qualitative, nous proposons un service entièrement gratuit, donc il n’y a pas de filtre préalable. Nous voulons miser sur la valeur technologique de notre service, qui aide sans frais les particuliers à trouver un artisan pour leur chantier. Une fois qu’ils sont mis en contact, c’est à eux de voir s’ils veulent travailler ensemble.

Pour améliorer ce service, nous prévoyons de développer les avis clients sur les artisans. On espère que cette fonctionnalité pourra voir le jour avant la fin de l’année 2021.

Vous avez d’autres axes de développement en ce sens ?

Oui, notamment proposer une offre payante aux artisans, afin qu’ils remontent en tête de liste pour l’obtention des chantiers. Cela nous permettrait d’avoir un panel de professionnels certifiés, lesquels auront été validés de manière approfondie : le SIRET, l’assurance, le Kbis, etc. Ces artisans se verraient attribuer un macaron « Artisan Vérifié ».

Les Français semblent avoir retrouvé le goût des travaux avec le confinement. Quelles sont les grandes tendances liées aux chantiers que vous avez pu noter ?

Le contexte du covid a fait exploser les sites de réservation tels que Doctolib. Désormais tout le monde est familier avec cette pratique. RDVArtisans.fr en bénéficie donc aussi, avec 100 000 visites mensuelles et 5 000 demandes de rendez-vous. On remarque davantage d’activité en Île-de-France été en région PACA.

Concernant les types de chantiers, c’est beaucoup de rénovation intérieure, des travaux classiques (électricité, salle de bains…) mais aussi spécifiques en cette période estivale (clôture, jardin, enrobés), notamment les piscines qui ont connu un boom depuis le premier confinement.

Assurance habitation garantie piscine

Le secteur est marqué par un démarchage abusif. Comment gérez-vous les données des utilisateurs ?

C’est simple : on ne réutilise jamais nos données à des fins commerciales. Nous ne donnons le numéro du particulier que la veille du chantier et uniquement à l’artisan qui en est responsable. Le problème du démarchage est lié au modèle économique du marché des travaux. Les sites sont rémunérés à la vente de lead, donc ils ont besoin de rentabiliser au maximum les données qu’ils possèdent et les revendre, d’où le harcèlement des particuliers.

Nous n’avons pas voulu rentrer dans ce modèle-là. Nous proposerons un abonnement fixe pour accéder au service et ce prix sera unique quel que soit le nombre de rendez-vous proposés.

La politique énergétique de l’Etat impacte-t-elle directement votre business ?

L’impact est léger pour nous car ce n’est pas le segment sur lequel nous sommes le plus positionné. Nous avons en effet constaté un nombre important de demandes d’installation de pompe à chaleur, mais cela reste anecdotique. Le secteur de la rénovation énergétique est très concurrentiel et survitaminé par les subventions de l’Etat.

Les aides disponibles pour la rénovation énergétique
Lire l'article

L’exemple de l’isolation à 1 euro est un cas typique, il n’y a plus aucun frein à la signature de devis. Beaucoup d’acteurs se sont positionnés car le business est juteux, des entreprises se sont créées uniquement pour le bénéfice, en envoyant des ouvriers peu ou pas qualifiés. On remarque maintenant que l’Etat encadre davantage le secteur avec l’Ademe et propose beaucoup plus d’accompagnement pour les particuliers.