Rénovation énergétique : 1 propriétaire sur 2 inquiet par les travaux

Dès 2025, certains propriétaires devront réaliser des travaux de rénovation énergétique dans les habitations louées pour se conformer à la loi. Des mesures qui inquiètent les propriétaires.

rénovation logement

Entre 2025 et 2034, les propriétaires de logements seront soumis à des obligations de travaux de rénovation énergétique, en fonction des performances de leurs biens. Quelles sont leurs réactions face à ces annonces ? Pour le savoir, L’Unpi (L’Union nationale des propriétaires immobilier) a interrogé plus de 2 000 propriétaires entre le 2 et le 10 avril dernier.

Il en ressort que les travaux de rénovation énergétiques sont loin de faire l’unanimité. A la question « à propos des nouvelles obligations de rénovation énergétique des logements et l’interdiction de mise en location d’un certain nombre de logements classés F et G, vous êtes… », 34,35% des propriétaires se disent « inquiets » et 15,07% « très inquiets ». A contrario, 35,38% ne sont « pas inquiets » et 15,20% « pas inquiets du tout ».

Vendre ou attendre les sanctions

Pour autant, les propriétaires ne semblent pas prêts à entreprendre des travaux rapidement. Seuls 11,7% déclarent qu’ils vont se mettre en conformité au plus vite. Ils sont même :

  • 17,02% à attendre que les mesures soient effectives pour réaliser les travaux ;
  • 8,77% à penser louer leur bien en dépit des sanctions possibles ;
  • 7,44% à penser laisser leur bien vacant plutôt que de le mettre en conformité.

Autre chiffre notable : 13,26% des propriétaires sondés pensent à vendre leur bien immobilier plutôt que de réaliser des travaux de rénovation énergétique. « Il faut faire très attention, notamment sur le parc locatif privé, à ne pas détruire de l’offre » a alerté lundi dans l’émission BFM Patrimoine Pierre Hautus, directeur général de l’Unpi.