Isolation des fenêtres : les solutions possibles

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140 € d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

Avoir des fenêtres bien isolées permet de bénéficier d’un bon confort thermique, mais aussi de réaliser des économies sur sa facture énergétique. Double vitrage, triple vitrage, calfeutrage, survitrage… quelle solution choisir ? Toutes les explications sur l’isolation thermique des fenêtres.

L’importance d’une bonne isolation des fenêtres

L’isolation d’un logement est un point clé pour y vivre confortablement et réduire sa facture d’énergie. Parmi les parties d’une habitation qui sont concernées par la question de l’isolation, le toit, les murs, les planchers bas, mais aussi les fenêtres. Il est bon de bien les isoler en réalisant des travaux de rénovation énergétique en cas de besoin.

Comment savoir si vos fenêtres sont bien isolées ? Si vous habitez un logement ancien et que vos fenêtres n’ont pas été rénovées depuis longtemps, il y a fort à parier que votre isolation n’est pas bonne.

Autres indices qui peuvent montrer une mauvaise isolation des fenêtres : si vous sentez des courants d’air au niveau des jointures, si vous entendez les bruits extérieurs ou si vous avez du mal à chauffer une pièce.

Selon les modèles, le niveau d’isolation de vos fenêtres peut être inscrit sur la traverse haute du cadre de la fenêtre (le dormant), du côté de la feuillure du battant, ou sur la traverse haute du châssis qui ouvre à droite.

Les avantages d’une bonne isolation des fenêtres

Bien isolées, vos fenêtres vous permettent :

  • De faire des économies d’énergie. C’est logique : avec des fenêtres mal isolées, vous consommez plus d’électricité ou de gaz pour vous chauffer ;
  • De bénéficier d’un meilleur confort thermique : votre logement est mieux chauffé, et le ressenti dans les pièces est plus agréable. Non ou très mal isolée, les fenêtres peuvent engendrer entre 0 et 15% de perte de chaleur. En été, des fenêtres bien isolées permettent également de mieux conserver la fraîcheur ;
  • D’un meilleur confort acoustique. Si vos fenêtres sont bien isolées, vous entendrez moins les bruits extérieurs.

Isolation fenêtre : les différentes solutions

Vous souhaitez réaliser des travaux d’isolation pour vos fenêtres ? Selon vos besoins et votre budget, différentes solutions s’offrent à vous. En effet, vous pouvez :

  • Soit isoler votre fenêtres sans les remplacer, c’est-à-dire en améliorant le matériel déjà existant ;
  • Soit isoler vos fenêtres en les changeant, c’est-à-dire en achetant des équipements neufs.

Si vous cherchez la solution la plus efficace, le remplacement de vos fenêtres est recommandé, car les fenêtres dernière génération sont particulièrement efficaces.

Si vous souhaitez conserver l’esthétisme de vos fenêtres actuelles en revanche, mieux vaudra ne pas changer complètement vos fenêtres.

Astuce Malynx !

N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour trouver la meilleure solution pour l’isolation de vos fenêtres !

Isoler ses fenêtres sans les remplacer

Si vous voulez améliorer l’isolation de vos fenêtres sans les remplacer, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez notamment penser au calfeutrage ou au survitrage. Explications.

Le calfeutrage

Le calfeutrage est une technique qui consiste à poser un joint sur la feuillure de la fenêtre. Il existe différents types de joints :

  • Les joints en mousse, les plus faciles à poser et les moins chers. Ils sont aussi les moins esthétiques et doivent généralement être changés tous les deux ans ;
  • Les joints métalliques, qui doivent être cloués au montant et sont donc un peu plus difficile à poser ;
  • Les joints en silicone, les plus efficaces, mais aussi les plus chers. Il est facile de les poser avec un pistolet et ont une durée de vie assez élevée.

Le calfeutrage est la technique d’isolation de fenêtre la plus économique, mais aussi la moins efficace.

Le survitrage

Le survitrage est une technique qui consiste à poser un film de survitrage sur les vitres des fenêtres. Pour une meilleure efficacité, il est recommandé de choisir un film de survitrage assez épais, de plusieurs millimètres.

Cette technique est intéressante parce qu’elle vous permet de gagner en confort thermique, mais aussi acoustique et de réduire les nuisances sonores.

A noter : si les montants de vos fenêtres sont en bon état, vous pouvez aussi pensez aux fenêtres double vitrage. Concrètement, cela consiste à enlever la vitre existante (sans enlever la fenêtre dans son ensemble) et à la remplacer par deux nouvelles vitres.

Isoler ses fenêtres en les remplaçant

Pour une efficacité optimale, vous pouvez choisir de remplacer complètement vos fenêtres pour faire appel à des technologiques plus performantes d’isolation. Vous aurez notamment le choix entre des fenêtres double vitrage ou des fenêtres triple vitrage.

Le double vitrage

Le principe du double vitrage est le suivant : la fenêtre est composée de deux vitres, espacées de 16 mm. Entre les deux vitres, circule de l’argon ou du krypton, des gaz isolants. Ils permettent d’éviter que la vitre située à l’intérieur du logement ne se refroidisse trop vite (en hiver) ou ne se réchauffe trop vite (en été).

Le triple vitrage

Le triple vitrage permet de bénéficier d’une isolation encore plus performante. Le principe : les trois vitres qui composent la fenêtre sont séparées par une lame d’air, qui contient un gaz isolant en plus que dans le cas du double vitrage. Cette technique est recommandée dans les zones très froides, mais n’est pas forcément nécessaire dans les zones où les températures sont modérées, ne serait-ce parce qu’elle a un coût important.

A noter : si vous optez pour des fenêtres neuves, il est essentiel de vérifier que votre système de ventilation est adéquat. En effet, vos nouvelles fenêtres peuvent avoir une meilleure étanchéité que les anciennes, ce qui peut perturber le renouvellement de l’air dans votre logement. Si c’est nécessaire, le remplacement de vos fenêtres devra s’accompagner d’une modification de votre système de ventilation.

Les critères à regarder pour l’isolation des fenêtres

Si vous voulez réaliser des travaux d’isolation pour vos fenêtres, il est important de prendre en compte un ensemble d’éléments.

Lorsque vous devrez choisir de nouvelle fenêtres, renseignez-vous sur :

  • Le coefficient de transmission thermique de la fenêtre (c’est-à-dire vitrage + menuiserie), qui s’exprime en Uw. Plus il est faible, plus cela signifie que la performance de la fenêtre est bonne. A titre d’exemple, sachez qu’un Uw de 1,1 est synonyme de très bonne performance ;
  • Le facteur solaire de la fenêtre, qui s’exprime en Sw. Plus l’apport solaire est important, moins il est nécessaire de chauffer l’hiver. Le facteur solaire va de 0 à 1, et il est recommandé d’exiger un minimum de 0,3.
  • L’indice d’étanchéité de l’air, de résistance à l’eau et de résistance au vent. Pour l’air, l’indice va de A4 (la meilleure note) à A1 (la moins bonne), pour l’eau de E9A à E1A ;
  • Les performances acoustiques ;
  • Le matériau du châssis : bois, PVC, aluminium, acier inoxydable… ;
  • Le type de vitrage, double vitrage ou triple vitrage ;
  • Et bien sûr le prix.

Isolation fenêtre : des labels pour bien choisir

Sachez qu’il existe des certifications pour garantir la performance isolante des fenêtres, comme la certification Acotherm. Cette certifications classifie notamment :

  • Les performances d’isolation acoustiques, rangées de AC1 (la moins bonne note) à AC4 (la meilleure note) ;
  • Les performances d’isolation thermiques, rangées de Th1 (la moins bonne note) à Th11 (la meilleure note).

Pour la performance du vitrage, il existe une autre certification, à savoir la certification Cekal. Elle évalue les performances thermiques et acoustiques du vitrage, mais également la résistance à l’ensoleillement.

Isolation fenêtre : à quel prix ?

Impossible de donner un prix dans l’absolu : le prix de l’isolation des fenêtres varie considérablement selon la technologie employée (calfeutrage, fenêtre simple vitrage, double vitrage, triple vitrage…), les dimensions de la fenêtre, le type de matériau (bois, PVC, aluminium…)…

Pour avoir une idée des prix, il est donc nécessaire de faire un devis. Si vous faites appel à un professionnel, il faudra aussi prendre en compte le tarif de la pose, qui est le plus souvent facturée à l’heure.

Pour donner un ordre d’idée, vous pouvez compter en moyenne :

  • Entre 200€ et 800€ pour une fenêtre en bois ;
  • Entre 350€ et 600€ pour une fenêtre en aluminium ;
  • Entre 150€ et 300€ pour une fenêtre en PVC.
Astuce Malynx !

Selon le type de travaux que vous réalisez, vous êtes peut-être éligible à certaines aides ou subventions ! Par exemple :Ma Prime Rénov’, les aides de l’Anah ou encore la prime énergie.

Des astuces en plus pour faire des économies

L’isolation des fenêtres est essentielle, tant pour votre confort thermique que pour réduire la facture énergétique. Mais il existe aussi des gestes très simples pour faire des économies d’énergies au quotidien ! Au-delà de vos fenêtres, pensez aussi à :

  • Fermer les rideaux le soir. S’ils sont épais, ils conserveront un maximum de chaleur à l’intérieur ;
  • Fermer les volets le soir ou pendant vos absences prolongées en journée, également pour conserver la chaleur l’hiver ou la fraîcheur l’été.