Comment éviter les arnaques au diagnostic énergétique ?


Réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) est une obligation pour tous les propriétaires qui souhaitent vendre ou louer leur bien immobilier. Malheureusement, trouver le bon professionnel pour réaliser ce document n’est pas si facile que cela. Entre fausses promesses, incompétence et mauvaise foi, les particuliers ont du mal à s’y retrouver. Voici nos conseils Malynx pour éviter les arnaques au diagnostic énergétique !

Conseil n° 1 : Renseignez-vous bien sur l’entreprise

réunion de personnes autour d'un diagnostic énergétique

Avec le lancement de MaPrimeRenov’ et l’interdiction progressive de louer des passoires thermiques, les diagnostiqueurs sont de plus en plus sollicités pour établir des diagnostics de performance énergétique. Ces documents évaluent la consommation d’énergie des bâtiments et leur niveau d’émission de gaz à effet de serre. Ils classent ainsi les logements de A à G.

Problème : certains professionnels se lancent sur le marché sans avoir reçu de formation adéquate, remettant ainsi en cause la fiabilité des DPE. Le média 60 millions de consommateurs a justement réalisé une enquête dont les résultats ont de quoi alarmer : un même logement peut être évalué de différentes façons en fonction du diagnostiqueur !

En effet, dans cette enquête publiée fin mai 2022, trois diagnostiqueurs ont évalué les performances énergétiques d’une maison située en Essonne (91). Résultat : chacun d’entre eux a attribué une note différente (C, D et E). Par ailleurs, ils sont deux sur trois à s’être trompés sur la date de construction du bien et sur sa superficie !

Vous avez des doutes sur les conclusions d’un diagnostiqueur ? Vous n’êtes pas certain de la nécessité de procéder à certains travaux recommandés ? Vous pouvez bien sûr faire réaliser une nouvelle expertise.

Pour trouver un professionnel qualifié, nous vous conseillons de vous rendre sur le site du gouvernement : http://diagnostiqueurs.din.developpement-durable.gouv.fr/index.action. Vous y trouverez un annuaire des diagnostiqueurs certifiés.

La loi ne réglemente pas les tarifs des diagnostiqueurs. Les prix varient d’un professionnel à un autre pour un même diagnostic.

Conseil n° 2 : Vérifiez les aides auxquelles vous avez droit

Nous vous recommandons de bien prendre le temps de vous renseigner sur les aides financières auxquelles vous avez droit.

Pour vous y aider, le gouvernement met à votre disposition le site https://france-renov.gouv.fr/. Il guide ainsi les consommateurs dans la rénovation énergétique de leur bien. Vous pouvez même contacter un conseiller afin d’obtenir des indications personnalisées et un diagnostic gratuit.

Vous souhaitez réaliser vos travaux de rénovation énergétique tout en bénéficiant de MaPrimeRénov’ ou de l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) ? Alors il vous faut faire appel à un artisan ou un entrepreneur « reconnu garant de l’environnement » (RGE). Ce label vous garantit que le professionnel est formé aux exigences réglementaires à respecter. Vous éviterez ainsi les arnaques à la rénovation énergétique.

Pour trouver un professionnel RGE ou vérifier que le professionnel engagé est bien labellisé RGE, il vous suffit de consulter l’annuaire des professionnels RGE disponible sur le site http://renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-UN-professionnel.

Enfin, pensez à demander plusieurs devis à différentes entreprises, et à les comparer !

Conseil n° 3 : Ne répondez pas au démarchage téléphonique

une femme téléphone

Certains commerciaux sans scrupules contactent les particuliers par téléphone en proposant un bilan énergétique gratuit. Ils insistent sur son caractère obligatoire. Après acceptation, un prétendu expert se rend au domicile des victimes (souvent des personnes fragiles et/ou âgées) pour analyser le logement.  

Il réalise un faux DPE, puis les incite à effectuer des travaux de rénovation. La suite est simple à imaginer : il fait signer un devis pour qu’un artisan vienne s’occuper des travaux.

Vous le comprenez, ces « bilans gratuits » sont des arnaques au diagnostic énergétique. Ils ont pour unique objectif de vous faire signer des devis qui vous engagent à dépenser de fortes sommes d’argent, sans aucune aide financière pour rembourser les travaux.

Alors en cas de démarchage, restez sur vos gardes et suivez ces conseils :

  • Ne donnez jamais vos informations personnelles à un démarcheur (copie de pièce d’identité, informations fiscales, revenus, etc.) ;
  • Ne signez jamais de document lors de la première visite ;
  • Prenez le temps de comparer les devis ;
  • Contactez un conseiller France Rénov’ pour trouver un artisan local.

Enfin, rappelez-vous : en tant que consommateur, vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 14 jours après la signature d’un contrat. Ce délai doit être mentionné dans le contrat. Par ailleurs, en cas de travaux d’isolation, le professionnel a l’obligation de respecter un délai de réflexion de 7 jours entre la signature du contrat et le début du chantier !

Le saviez-vous ? La loi interdit le démarchage téléphonique !

Dès 2023, les logements aux plus mauvais diagnostics de performance énergétique ne pourront progressivement plus être loués. C’est pourquoi le diagnostic immobilier joue un rôle économique essentiel, et se doit par conséquent d’être fiable.