Comment gérer la consommation énergétique de votre installation ?

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140 € d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

Qu’il s’agisse d’isoler ou de chauffer votre logement, votre installation est généralement mise à contribution… avec un impact important sur la consommation énergétique de votre maison. Bien gérer la consommation de votre chauffage, chaudière ou ballon d’eau chaude est capital pour faire des économies.

Comment est déterminée votre consommation d’énergie ?

Votre facture d’électricité et/ou de gaz se décompose en deux parties distinctes. D’un côté, vous retrouvez une part fixe – l’abonnement – et de l’autre une part variable correspondant à votre consommation en énergie. Elle représente la quantité d’énergie que vous utilisez avec vos appareils domestiques et varie selon 4 facteurs :

  • La durée et la fréquence d’utilisation de vos appareils, qui ne sera pas identique si vous chauffez et cuisinez au gaz ou bien à l’électricité ou si vous l’utilisez seulement pour chauffer l’eau ;
  • La puissance et la classe énergétique de vos appareils ;
  • Le nombre d’habitants du logement fait varier la consommation en énergie, une famille consomme plus qu’une personne seule ;
  • La surface du logement et l’isolation, car plus votre logement est grand, plus vous consommez de l’énergie ;
  • Vos habitudes de consommation, surtout si vous laissez le chauffage lorsque vous êtes absent ou si vous êtes un adepte des bains par exemple.

Les appareils domestiques les plus consommateurs

La consommation en énergie de vos appareils varie donc en fonction du logement, du nombre d’habitants mais aussi en fonction de votre type d’utilisation dont vous en faites :

  • Pour le chauffage de votre habitation : plus gros poste de consommation en énergie peu importe l’équipement de votre logement même si certains consomment moins que d’autres (chaudière gaz, chaudière électrique…) ;
  • Les appareils en tous genres : comme les réfrigérateurs, les fours, les plaques de cuisson, la télévision… ;
  • La ventilation de votre logement.
Pensez également à faire attention au choix de votre éclairage. En choisissant des ampoules LED, vous pourrez réaliser des économies intéressantes !

Comment consommer moins d’énergie avec votre chauffage ?

Tout d’abord, vous devez bien choisir votre système de chauffage afin de consommer de l’énergie le plus intelligemment possible et ainsi réduire votre facture. Plusieurs solutions s’offrent aujourd’hui à vous comme les radiateurs à chaleur douce équipés de thermostats dernier cri. Ils vous permettront de piloter les moments où vous souhaitez que votre appareil fonctionne ou non.

De même, vous pouvez adopter des gestes simples pour économiser comme par exemple :

  • Contrôlez la température dans chaque pièce du logement : en effet, toutes les pièces de votre maison ou appartement ne sont pas occupées en permanence et ne nécessitent donc pas d’être chauffées toute la journée. C’est notamment le cas des chambres et des salles de bain. Il est donc conseillé de se limiter à une température de 17°C pour les chambres quand les pièces à vivre sont idéales à 19°C pour réduire votre consommation de chauffage ;
  • Bloquez les entrées d’air froid : pour ne pas perdre de précieux degrés et avoir à consommer plus, fermez bien les inserts de cheminées et les portes donnant vers l’extérieur ou sur des pièces non chauffées comme un sous-sol, un cellier ou une cave. N’hésitez pas à calfeutrer les portes avec des boudins si besoin ;
  • Baissez le chauffage lorsque vous vous absentez : lorsque vous sortez, il est bien entendu inutile de chauffer votre logement à la même température que si vous étiez là. Baissez simplement de quelques degrés la température de la maison ou de l’appartement pour faire des économies, et si vous vous absentez quelques jours, pensez à mettre votre système de chauffage en position hors gel ;
  • Conservez bien la chaleur à l’intérieur du logement : notamment lors de périodes de grand froid, fermez vos volets pour conserver un maximum de chaleur en limitant les déperditions par les vitrages.
  • Evitez d’avoir recours à la climatisation : baissez plutôt les stores ou fermez les volets la journée et la nuit, ouvrez les fenêtres pour créer des circulations d’air et évacuer la chaleur stockée.

Une chaudière adaptée à votre consommation

La chaudière est en quelque sorte le centre névralgique de votre maison en ce qui concerne la production de chaleur. La chaudière fonctionne de la même façon qu’elle soit à l’électricité, au bois, au gaz ou au fioul : la chaudière chauffe de l’eau qui est ensuite diffusée dans un réseau de radiateurs à eau chaude ou un chauffage au sol.

Vous pouvez choisir pour une chaudière murale et au sol. Dans sa version murale, la chaudière est naturellement plus compacte et permet donc de minimiser l’encombrement. A l’inverse, une chaudière au sol prend plus de place et s’adapte davantage à un logement d’une grande surface.

Une chaudière peut au choix : alimenter uniquement le chauffage ou alimenter le chauffage et produire de l’eau chaude sanitaire. En fonction de vos besoins, une option peut être plus avantageuse qu’une autre en termes de coût d’installation ou de consommation en gaz.

Astuce Malynx !

Vous devez obligatoirement faire réaliser par un professionnel un contrôle de performance tous les 4 ans ainsi qu’un entretien annuel de votre chaudière.

Comment calculer la puissance d’une chaudière ?

Avant d’acheter votre chaudière gaz, il est important de calculer la puissance dont vous avez besoin pour chauffer votre logement. Cette puissance est importante pour estimer au mieux votre consommation d’énergie mais également vous assurer que votre compteur possède une puissance suffisante.

Les critères à prendre en compte pour déterminer la puissance de votre chaudière sont :

  • La température (exprimée en degrés Celsius) souhaitée dans votre logement ;
  • Le volume à chauffer (exprimé en mètres cube ou m3), calculé simplement en multipliant la surface au sol par la hauteur au plafond ;
  • La qualité d’isolation de votre habitation ;
  • L’indice de température extérieur (ITE) spécifique à l’endroit où vous résidez ;
  • Aux déperditions de chaleur de votre logement.

Et si vous passiez aux énergies renouvelables ?

Un autre moyen peut vous permettre de faire des économies d’énergie : produire de l’énergie renouvelable directement chez vous. Pour avoir accès à l’autoconsommation énergétique, vous pouvez installer des panneaux photovoltaïques ou une éolienne domestique afin de produire de l’électricité verte.

Installez des panneaux solaires

L’installation de panneaux photovoltaïques va vous permettre de produire de l’énergie grâce à la lumière du soleil. Sur votre toit ou dans votre jardin, ces panneaux peuvent vous permettre de consommer votre propre énergie et/ou de la revendre si vous avez un surplus.

Néanmoins, pour en avoir une utilité et une utilisation optimale, vous devez savoir que votre lieu de résidence et son ensoleillement jouent un rôle capital dans la rentabilité de cette installation. De plus, produire sa propre énergie verte demande un investissement conséquent au départ.

Les petites éoliennes domestiques

Produite grâce à la force du vent, l’énergie éolienne est une énergie renouvelable. Dans ce sens, les éoliennes domestiques sont des équipements qui vous permettront de consommer également directement votre propre énergie, tout en réduisant, voire supprimant votre facture d’énergie.

Aujourd’hui, les petites éoliennes domestiquent se démocratisent quelque peu, même si le coût de départ et la rentabilité est plus longue à atteindre. Néanmoins, vous devez garder en tête que vous ferez un geste pour l’environnement et le surplus d’énergie produit pourra être revendu.

Astuce Malynx !

Si vous choisissez une de ces deux installations, il est fortement conseillé d’avoir recours à un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement). Vous pourrez ainsi obtenir des devis personnalisés et des réponses à toutes vos questions sur ces sujets !