Les chaudières au fioul

  • Comparez les offres en moins de 5 minutes et réalisez jusqu’à 140 € d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée et cela sans coupure d'électricité

Les chaudières au fioul permettent de chauffer ou d’avoir de l’eau chaude dans votre logement, en brûlant une énergie dérivée du pétrole, le fioul. Près de 10 millions de Français utilisent aujourd’hui cette solution chez eux. Types, fonctionnement, installation, prix… Voici tout ce que vous devez savoir sur les chaudières au fioul.

Qu’est-ce qu’une chaudière au fioul ?

La chaudière au fioul vous permet de chauffer l’eau de votre réseau de chauffage au fioul mais aussi l’eau chaude sanitaire si vous le désirez. Pour ce faire, elle brûle du fioul, une énergie fossile créée à base de pétrole. Ce fioul est d’ailleurs stocké dans une cuve.

Il existe aujourd’hui plusieurs types de chaudières au fioul :

  • Les chaudières fioul classiques : l’eau est alors chauffée à 90°C ;
  • Les chaudières fioul basse température : l’eau est alors chauffée à 50°C ;
  • Les chaudières fioul à condensation : l’eau est préchauffée avec l’utilisation de la chaleur des fumées de la chaudière.

Les avantages d’une chaudière au fioul

Comme tout équipement de chauffage, les chaudières au fioul ont des bons côtés :

  • Vous allez pouvoir profiter d’une grande capacité de chauffe ce qui vous assurera une bonne quantité de chauffage et d’eau chaude ;
  • La qualité est aussi de mise avec une chaleur plutôt douce et homogène ;
  • Leur rendement énergétique est plutôt positif mais varie selon les modèles ;
  • Vous pouvez les associer à des pompes à chaleur ou des chauffe-eaux solaires pour consommer moins d’énergie fossile.

Les inconvénients des chaudières fioul

Néanmoins, certains inconvénients ne sont pas à négliger :

  • La combustion du fioul provoque une odeur gênante ;
  • Une empreinte écologique négative vu qu’il s’agit d’une énergie fossile ;
  • Le prix de la matière première, en hausse ces derniers temps et qui fluctue  en fonction du cours du pétrole.
Notez bien que les chaudières fioul sont particulièrement adaptées aux grandes superficies de logement dans des régions où les hivers sont plus durs !

Comment choisir sa chaudière au fioul ?

Avant toute chose, vous devez vous poser la question du stockage du fioul. En effet, vous devez disposer d’un endroit spécifique pour installer la cuve de stockage, soit dans une pièce spécifique ou enterrée dans votre jardin par exemple.

Dans un second temps, vous allez devoir vous pencher sur la technologie de la chaudière. Dans ce sens, vous devez savoir que les chaudières classiques consomment bien plus de fioul qu’une chaudière à basse consommation. La température plus basse de combustion de ce type de chaudière consomme alors bien moins d’énergie, l’idéal pour des planchers chauffants ou des radiateurs à chaleur douce.

Mais si vous souhaitez un bien meilleur rendement, vous devez plutôt opter pour une chaudière à condensation. En chauffant l’eau grâce à la chaleur des fumées des combustions (au lieu de les rejeter dans l’air), elles vont ainsi vous permettre de faire des économies de fioul. Vous pourrez réaliser jusqu’à 30% d’économies sur votre facture par rapport aux autres équipements.

Astuce Malynx !

Les chaudières à condensation sont les moins bruyantes du marché ce qui peut s’avérer très utile pour les petits logements.

Les points à vérifier lors du choix 

Plusieurs paramètres sont à vérifier pour bien choisir sa chaudière au fioul :

  • Le rendement de la chaudière (appelé Pouvoir Calorifique Inférieur ou PCI) : le rapport entre la chaleur produite par l’appareil et l’énergie consommée, exprimé le plus souvent en pourcentage. Plus il est élevé, plus le rendement est bon (ex : 103%) ;
  • Votre besoin en fonction de votre surface d’habitation et de votre localisation : si vous n’êtes pas rattaché à un réseau d’énergie, les températures l’hiver ou encore vos besoins en chauffage et/ou eau chaude sont des critères à prendre en compte ;
  • La puissance de la chaudière en watts (W) : renseignez-vous sur la puissance adaptée à vos besoins ;
  • Le prix de la chaudière mais aussi les aides financières auxquelles vous pourriez avoir droit.

Combien coûte une chaudière au fioul ?

Tout d’abord, il faut comprendre qu’en fonction du type de chaudière choisi et de sa puissance, le prix peut fortement varier. Il faut donc compter en moyenne :

  • Pour une chaudière fioul classique : entre 1 000€ et 6 000€ ;
  • Pour une chaudière fioul basse température : entre 3 000€ et 6 000€ ;
  • Pour une chaudière fioul à condensation : entre 3 700€ et 7 000€.

D’autre part, n’oubliez pas que vous devez également installer une cuve de stockage dont le coût moyen est d’environ 1 000€. En moyenne, vous devrez la réalimenter en fioul environ 2x par an.

Les aides financières pour changer de chaudière

Afin de vous aider à supporter le coût d’achat ou de remplacement d’une chaudière au fioul, vous pouvez avoir accès à plusieurs aides financières :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : sous forme de déduction fiscale, cette aide peut aller de 15% à 30% du montant des dépenses dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Cependant, vous ne pourrez pas réinstaller une chaudière au fioul ;
  • La TVA à 5,5% : cette taxe est abaissée à 5,5% (au lieu de 20%) dans le cadre de l’achat d’une chaudière fioul ;
  • L’éco-PTZ : ce prêt travaux sans intérêt proposé par l’Etat peut permettre de financer certains travaux de rénovation comme le changement de chaudière ;
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE) : ces aides peuvent vous être octroyées par certains acteurs de l’énergie (fournisseurs d’énergie par exemple) afin de favoriser la transition énergétique (« chaudière à 1€ ») ;
  • Les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) : dans le cadre du programme « habiter Mieux », cette aide (sous conditions de ressources) permet aux propriétaires de plus de 15 ans de changer de chaudière.

L’entretien de votre chaudière au fioul

Depuis 2009, la législation française impose à toute personne équipée d’une chaudière de réaliser au moins une fois par an un entretien, effectué par un professionnel certifié. Pour cela, vous pouvez soit faire appel à un plombier-chauffagiste de votre choix, soit souscrire un contrat d’entretien accompagné d’autres services comme le dépannage ou les réparations.

Cet entretien annuel, dont le coût peut varier entre 110 et 250€/an, poursuit deux objectifs principaux :

  • Assurer l’efficacité énergétique de votre chaudière : avec l’entretien, elle fonctionne mieux donc vous allez consommer moins d’énergie et donc faire des économies ;
  • Assurer la sécurité de votre installation : avec l’entretien, votre chaudière dégagera moins de monoxyde de carbone et vous serez moins sujet à des pannes ou dysfonctionnements de votre système de chauffage ou d’eau chaude pendant l’hiver.
Après avoir effectué l’entretien, le professionnel certifié doit vous donner une attestation d’entretien afin de lister les émissions de monoxyde de carbone, les opérations effectuées, les défauts corrigés mais aussi la performance énergétique estimée de votre chaudière fioul.