Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr dit STOP !

Les prix subissent une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous donnent des astuces pour faire face à la crise.

Chaudière à granulés : se chauffer grâce au bois

  • Comparez les offres en 1 minute
  • Jusqu'à 157€ d'économies*
  • Changez de fournisseur dans la journée

Les chaudières à granulés/à pellets utilisent le bois comme combustible et bénéficient de bonnes performances énergétiques. Quels sont ses avantages, comment fonctionne-t-elle et comment la choisir ? Zoom sur ces appareils à la fois performants et écologiques.

Qu’est-ce qu’une chaudière à granulés ?

Une chaudière à granulés, également appelée chaudière à pellets, est un appareil de chauffage au bois. Plus précisément, avec des granulés de bois (ou pellets), c’est-à-dire des sciures et copeaux de bois compressés.

Le fonctionnement d’une chaudière à granulés est en fait exactement le même que pour une chaudière classique, seul le combustible change. Le bois est brûlé pour produire de la chaleur, qui est ensuite transmise à un fluide caloporteur. Ce fluide est distribué dans le logement, via les radiateurs ou les planchers chauffants.

Si elle est reliée à un ballon d’eau chaude, la chaudière à granulés peut également produire de l’eau chaude.

Les avantages des chaudières à granulés

Les chaudières à granulés/chaudières à pellets offrent de nombreux avantages. En voici les principaux :

  • Le bois compte actuellement parmi les énergies les moins chères du marché. A l’achat, il s’agit d’un des combustibles les plus abordables. Le prix du kWh est relativement similaire à celui du gaz, mais à la différence du gaz, vous n’avez pas besoin de payer d’abonnement ;
  •  Les chaudières à granulés permettent de bénéficier d’un bon rendement. Avec les modèles fabriqués de nos jours, vous pouvez espérer atteindre entre 75% et 90% de rendement. Leur efficacité énergétique est donc intéressante ;
  • Le bois est une énergie renouvelable. Les granulés/pellets sont donc des combustibles écologiques, qui vous permettent de vous chauffer tout en faisant un geste pour la planète ;
  • Enfin, les chaudières à granulés/à pellets sont éligibles à certaines aides étatiques ou subventions. De quoi vous donner un coup de pouce financier si vous hésitez !
Astuce Malynx !

En résumé, les chaudières à granulés combinent 3 avantages principaux : elles sont économiques, efficaces et écologiques !

… mais aussi des inconvénients

Mieux vaut tout de même aussi avoir en tête les inconvénients des chaudières à granulés, à savoir :

  • L’investissement initial élevé. Les chaudières à granulés sont coûteuses : les prix vont de 5 000€ à 20 000€ et varient selon les modèles et les performances. A ce prix, il faut souvent rajouter des frais de pose ;
  • L’encombrement. Les chaudières à granulés nécessitent une certaine capacité de stockage, et donc de la place. Les chaudières à rechargement manuel disposent bien souvent d’un réservoir interne volumineux. Quant aux chaudières à granulés automatisées, elles sont équipées d’un silo séparé, où est stockée une quantité de granulés (généralement l’équivalent d’une année de chauffage). Là encore, il s’agit donc d’un équipement encombrant.

Les granulés ou pellets doivent par ailleurs être stockés dans un endroit sec. Pour installer une chaudière à granulés chez vous, il est donc impératif de disposer d’une pièce qui ne soit absolument pas humide et qui bénéficie de bonnes conditions atmosphériques.

Chaudière à pellets : comment choisir ?

L’achat d’une chaudière à pellets représente un investissement important. Pour faire le bon choix et choisir l’équipement le plus adapté à votre logement et vos besoins, pensez bien à évaluer les critères suivants :

  • Le rendement de la chaudière à granulés, c’est-à-dire sa performance énergétique. Les chaudières actuelles sont performantes, avec des rendements énergétiques compris entre 75% et 90% (voire plus) ;
  • Le prix : sans surprise, plus il est élevé, plus vous pouvez vous attendre à un rendement important ;
  • La puissance de la chaudière à granulés, exprimée en kW. Pour choisir la bonne puissance, il est important de prendre en compte le volume du logement à chauffer, la qualité de l’isolation et le besoin ou non de chauffer également de l’eau ;
  • La place dont vous disposez. Toutes les chaudières à granulés sont volumineuses, mais les modèles à recharge automatique ou manuelle seront plus adaptés.
  • Le modèle de chaudière à granulés souhaité : chaudière à vis sans fin ou chaudière à aspiration.
Vous pouvez aussi améliorer la performance énergétique de votre chaudière à granulés en l’associant à des appareils de régulation, comme un programmateur, un thermostat ou tout autre équipement lié à la domotique.

Choisir sa chaudière avec le label Flamme verte

Le label Flamme verte a été lancé en 2000 par l’Ademe et les fabricants d’appareils domestiques. Il a pour but de distinguer les appareils de chauffage au bois (poêles, chaudières, foyers fermés/inserts…) qui sont à la fois performants et dont la conception « répond à une charte de qualité exigeant en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes ».

Pour être étiquetée « Flamme verte », une chaudière à granulés doit avoir un rendement d’au moins 80% pour les chaudières à chargement manuel et d’au moins 85% pour les chaudières à chargement automatique. Ce label est donc un bon indicateur pour vous orienter dans votre choix !

Combien coûte une chaudière à granulés ?

Une chaudière à granulés est un appareil coûteux à l’achat. Les prix varient évidemment selon les fabricants, les modèles, les marques, leur puissance et leurs performances, mais ils s’échelonnent généralement entre 5 000 et 20 000€. Les chaudières à chargement automatique sont un peu plus chères que les chaudières à chargement manuel. Outre le prix d’achat, il faut aussi prévoir des frais d’installation en supplément, et parfois des surcoûts pour s’équiper d’un ballon d’eau chaude ou d’un silo à granulés.

En revanche, si l’achat initial est élevé, il faut savoir qu’une chaudière à granulés est rapidement rentabilisée. En effet, le retour sur investissement rapide, car le prix du kWh issu des granulés/des pellets plus faible qu’avec des combustibles fossiles.

Les aides pour l’achat d’une chaudière à granulés

Parce qu’elles sont à la fois écologiques et performantes, les chaudières à granulés sont éligibles à différentes aides et subventions. Que ce soit par l’Etat, les collectivités territoriales ou certaines entreprises, vous pouvez bénéficier de coups de pouces financiers pour investir dans ce type d’équipements.

Voici les aides auxquelles vous pouvez peut-être prétendre, selon votre profil et votre situation :

  • Ma Prime Rénov’ auprès de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ;
  • Les aides de l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat), dans le cadre des dispositifs Habiter Mieux Sérénité et Habiter Mieux Agilité ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) ;
  • La TVA à taux réduit (5,5% contre 20% en temps normal) ;
  • Les aides de certaines collectivités : renseignez-vous auprès de votre région ou votre département pour savoir s’il existe des dispositifs spécifiques ;
  • Les primes CEE, ou certificat d’économie d’énergie : certaines entreprises, comme les fournisseurs d’électricité ou de gaz, participent aux projets des particuliers lorsqu’ils sont en faveur de l’efficacité énergétique ;
  • Le fonds Air-Bois : un dispositif qui permet aux habitants de certaines zones où la pollution aux particules fines est élevée de remplacer un chauffage au bois antérieur à 2002 par un appareil plus performant et moins polluant.

Comment installer une chaudière à granulés ?

L’installation de votre chaudière à granulés doit être réalisée par un professionnel. Si vous aviez déjà une chaudière auparavant et que votre logement est équipé d’un circuit de chauffage central, il suffira de raccorder la chaudière à granulés au circuit déjà existant. Pensez aussi à prévoir l’endroit où vous voulez installer le silo de stockage pour les pellets/les granulés, qui est assez volumineux.

Vous êtes libre de choisir l’installateur qui vous convient le mieux. Si vous voulez bénéficier des aides publiques, cet installateur doit toutefois être qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Regardez aussi si le professionnel a la qualification Qualibois, qui est un autre gage de qualité.

Si le professionnel le propose, vous pourrez choisir de signer un contrat de maintenance pour votre chaudière à granulés. Généralement, le coût varie entre 50€ et 190€ par an.

Combien coûte l’installation d’une chaudière à granulés ?

Selon l’Ademe, il faut compter en moyenne entre 2 000€ et 3 000€ pour l’installation d’une chaudière automatique. A cela, il faut aussi ajouter le coût d’installation d’un conduit d’évacuation des fumées, qui peut varier selon différents paramètres (le type de travaux, la hauteur du conduit, la pente du toit, la difficulté d’accès…).

Comment entretenir une chaudière à granulés ?

Avant toute chose, sachez que l’entretien d’une chaudière à granulés et obligatoire, et ce tous les ans. La loi impose en effet tous les propriétaires d’une chaudière fonctionnant avec un combustible (gaz, fioul, bois…) de la faire vérifier par un professionnel annuellement.

Autre obligation : s’occuper du ramonage de votre chaudière à granulés. Sans cette opération, le conduit de fumée risque de s’encrasser, voire de se boucher et de provoquer des intoxications. Le ramonage est donc une nécessité pour votre sécurité, mais également pour assurer l’efficacité de l’appareil. Selon l’Ademe, 1 millimètre de suie déposé dans le conduit de fumée engendre 10% de consommation de bois en plus.

Quand procéder au ramonage ? Une fois par an, deux fois (dont une fois pendant la période de chauffe) si la consommation de l’appareil est supérieure à 10 stères.

Cet article vous a-t-il été utile ?