Quels types d’énergie choisir pour son chauffage ?

  • Jusqu'à 174€ d'économies* pour un contrat d'énergie
  • 1 minute pour comparer les offres du marché

Parce que le chauffage reste le poste de dépense énergétique le plus important chez vous, il est nécessaire d’en connaître toutes les facettes afin de baisser votre facture d’énergie. Quels sont les différents types de chauffage ? Combien ça consomme ? Voici toutes les astuces pour réaliser des économies dans votre logement.

Quels sont les différents types de chauffage ?

Le chauffage est un terme général qui désigne plusieurs moyens de produire de la chaleur dans votre logement. Cependant, face à la multitude des systèmes, le choix peut s’avérer assez difficile. Il existe donc 3 types de chauffage différents.

Le chauffage à combustion

Appelé communément « chauffage central », le chauffage à combustion fonctionne via une chaudière permettant de brûler une matière première puis de la diffuser dans votre logement. Il existe donc plusieurs systèmes :

  • La chaudière au gaz : le gaz naturel est issu du réseau de la ville ou d’une cuve de stockage (propane) ;
  • La chaudière au fioul/fuel : le fioul est conservé dans une cuve et son prix dépend du cours du pétrole ;
  • La chaudière au bois : combustible écologique mais vous devez avoir un lieu où stocker le bois.

Le chauffage électrique

Les installations de chauffage électrique fonctionnent simplement en branchant sur le secteur des radiateurs afin d’alimenter votre logement en chauffage. Vous n’avez donc pas besoin de combustible supplémentaire. Cependant, ce système peut faire fortement augmenter votre facture d’électricité en cas de radiateurs énergivores ou de mauvaise isolation.

Notez qu’il existe des chaudières électriques vous permettant de fusionner la production de chauffage mais aussi d’eau chaude !

Le chauffage écologique

En plus du chauffage au bois, deux autres modes de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables peuvent s’offrir à vous dans une démarche écologique :

  • Le chauffage solaire : avec des panneaux solaires installés chez vous ou à proximité, un système hydraulique transforme l’énergie solaire en chaleur pour votre habitat ;
  • Les pompes à chaleur : ce système récupère la chaleur extérieure issue du sol, de l’air ou de l’eau et la restitue dans votre logement.
Astuce Malynx !

Pour choisir le mode de chauffage pour votre logement, il est nécessaire de connaître vos besoins de chauffage en fonction de votre consommation d’énergie, de votre utilisation (présences de chauffages d’appoint ou de poêles), de votre logement (superficie, nombre de pièces…) ainsi que de votre budget (chauffage électrique plus cher que chauffage au bois par exemple).

Combien consomme votre chauffage ?

Le chauffage est le plus gros poste de dépense énergétique des ménages, devant l’eau chaude ou la cuisson. Dans un foyer, c’est le poste qui consomme le plus d’énergie et donc qui pèse le plus lourd sur la facture. Selon une étude Effy, en 2019, les Français ont dépensé en moyenne 1 696€ pour chauffer leur logement à une température moyenne de 20°C.

Pour le chauffage, on considère que la moyenne nationale de consommation est d’environ 16 500 kWh par an (Ademe, 2013). Pour chauffer une résidence principale, il faut compter environ 110 kWh par mètre carré et par an.

Ce chiffre ne cesse de baisser depuis les années 1970, du fait de l’amélioration des techniques de rénovation énergétique et d’isolation et de la meilleure qualité des équipements comme les chaudières moins énergivores et disposant de thermostats parfois même connectés.

Le budget dépend de l’énergie utilisée pour votre chauffage

Evidemment, le budget alloué au chauffage varie pour chaque foyer en fonction de différents paramètres, à commencer par la superficie, la situation et l’isolation du logement. Selon une étude Effy, en 2017, les Français ont dépensé en moyenne 1 696€ pour chauffer leur logement. Mais de grosses disparités existent entre chaque mode de chauffage quant au montant de la facture :

  • 759€/an en moyenne avec le chauffage au bois (5,8€/m²) ;
  • 1 446€/an en moyenne avec un chauffage au gaz (11,7€/m²) ;
  • 1 802€/an en moyenne avec un chauffage à l’électricité (15,9€/m²) ;
  • 1 913€/an en moyenne avec un chauffage au fioul (12,9€/m²).

Les facteurs qui font varier votre consommation en chauffage

Votre consommation en chauffage varie fortement d’un ménage à un autre en fonction de plusieurs éléments :

  • La surface de votre logement : bien évidemment plus votre logement est grand plus votre consommation d’énergie dédiée au chauffage sera importante ;
  • L’ancienneté de votre logement : plus votre logement est récent plus il proposera une meilleure performance énergétique ;
  • L’isolation de votre logement : les pertes de chaleur dues à une mauvaise isolation de votre habitation peuvent très vite faire grimper la facture d’énergie ;
  • Vos habitudes de consommation : en fonction de votre présence et du temps de chauffage, de la température moyenne de vos pièces, de votre frilosité, la consommation en chauffage peut très fortement varier.
Contrairement aux idées reçues, le nombre de personnes composant votre foyer ne représente qu’une infime partie de votre consommation en chauffage. Les pièces sont effectivement chauffées de la même manière que vous soyez seul ou à plusieurs !

Comment réduire sa consommation de chauffage au quotidien ?

Bien souvent, le chauffage représente un budget conséquent pour les ménages français d’où la nécessité de trouver des solutions pour baisser votre consommation et réduire la facture. Pour autant, des gestes simples au quotidien peuvent vous permettre de faire des économies, comme :

  • Adapter la température de vos pièces : 19°C dans votre salon, 16°C dans les chambres ou encore 21°C dans la salle de bain ;
  • Baisser d’un degré la température du chauffage dans toutes vos pièces : un moyen de réaliser 7% d’économies sur votre facture d’énergie (selon l’Ademe) ;
  • Installer un thermostat central et/ou des appareils connectés pour réguler la température de chaque pièce, en fonction de votre présence ou non ;
  • Faire entretenir votre chaudière : chaque année, vous êtes obligé (par la loi) à le faire afin d’assurer votre sécurité et une consommation moins importante ;
  • Faire des travaux d’isolation : en cas de pertes de chaleur trop importantes, des travaux de rénovation énergétique sont à réaliser.
Astuce Malynx !

Les investissements financiers immédiatement peuvent être assez conséquents mais sachez que les économies sur le long terme peuvent l’être également !

Cet article vous a-t-il été utile ?