Rénovation énergétique : les primes en baisse à partir du 1er mai 2022

Depuis le 1er mai 2022, les aides financières concernant la rénovation énergétique diminuent. Pour rappel, l’objectif de ce dispositif est de réduire sa consommation d’énergie en faisant des travaux d’isolation dans son logement. On vous explique les changements.

travaux renovation

Rénovation énergétique : des aides en baisse de 20 % à 30 %

Les primes liées aux Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) ont été revues à la baisse par le gouvernement ce dimanche 1er mai 2022. La baisse de ces aides de rénovation énergétique est estimée de 20 à 30 % selon les travaux engagés. Par exemple :

  • Les aides financières versées pour l’isolation des sols vont baisser d’environ 32 % ;
  • Les aides financières versées pour l’isolation des murs vont baisser d’environ 33 % ;
  • Les aides financières versées pour les toitures terrasses vont baisser d’environ 26 % ;
  • Les aides financières versées pour les réseaux d’eau chaude sanitaire vont baisser d’environ 21 %.

Quelle est la conséquence de cette baisse de primes ? Le coût des travaux risque d’augmenter pour les ménages. Ainsi, les entreprises du secteur et les associations redoutent que les propriétaires entreprennent moins de travaux.

Selon le gouvernement, la diminution du montant de ces aides permet de mettre fin aux petits chantiers et de favoriser des rénovations de fond dans les logements mal isolés.

Qu’est-ce que la rénovation énergétique ?

Pour rappel, la rénovation énergétique est un dispositif lié à MaPrimeRénov. Depuis le 1er janvier 2021, il permet aux propriétaires et aux copropriétés d’obtenir une aide financière pour réaliser :

  • Des travaux d’isolation ;
  • Des travaux sur la ventilation ;
  • Des travaux sur le système de chauffage.

L’objectif de cette mesure : réduire la consommation électrique des bâtiments et des logements.

Le montant des primes est calculé en fonction des revenus du foyer fiscal et du gain énergétique apporté par les travaux menés dans le logement.