Avance Rénovation : un prêt financier complémentaire de MaPrimeRenov’

Afin de soutenir les travaux de rénovation énergétique dans les logements français, la Banque Postale lance le prêt « Avance Rénovation » en ce début d’année 2022 ! Il permettra aux ménages disposant de revenus modestes de financer le reste à charge de leurs travaux.

Avance rénovation

C’est un moyen garanti par l’État pour secouer le triste bilan des passoires thermiques en France, au nombre de 4,8 millions sur le territoire ! Pour rappel, ce terme désigne les maisons ou appartements avec une isolation thermique médiocre, à l’origine de grandes déperditions d’énergie.

Le prêt Avance Rénovation est entré en piste le mercredi 2 janvier 2022 et s’inscrit dans le cadre de la Loi Climat et résilience 2021. Il s’agit d’un prêt hypothécaire spécifique, visant uniquement à rembourser le reste à charge de travaux de rénovation énergétique. Le principe : l’emprunteur ne rembourse que les intérêts dans un premier temps ! Le capital sera, quant à lui, soldé lors de la revente du bien ou au cours d’un héritage.

Quelles sont les conditions fixées par la Banque Postale pour obtenir le prêt ?

La Banque Postale propose ce prêt à un taux fixe de 2% mais, dans une certaine limite : il ne faut pas que le montant dépasse 70% de la valeur du bien avant la réalisation des travaux. La validation d’un expert sera attendue. Cette aide financière est accordée sous certaines conditions de revenus, déterminées par les seuils de l’Anah :

  • 19 565€ pour une seule personne (25 714€ en Île-de-France) ;
  • 28 614€ pour deux personnes en couple (37 739€ en Île-de-France) ;
  • 40 201€ pour une famille composée de quatre personnes (52 925€ en Île-de-France).
Les personnes de plus de 60 ans auront un avantage en plus : elles pourront rembourser aussi les intérêts en différé ! Autrement dit, intérêts et capital pourront être remboursés à la revente ou à la transmission de l’appartement ou de la maison en question.

Le prêt sera cumulable aux autres aides proposées par l’État, désormais connues :

  • L’écoprêt à taux zéro : prêt pouvant aller jusqu’à 30 000€, sans intérêt et remboursable sur 15 ans ;
  • MaPrimeRénov’ : aide dont ont bénéficié 650 000 ménages en 2021, fixée en fonction du montant des travaux et des revenus des demandeurs.

Selon Philippe Heim, directeur de la Banque Postale, via ce prêt Avance Rénovation, l’établissement joue un rôle d’accompagnateur « en permettant à des personnes exclues des solutions de financement classiques d’être aussi acteurs de la transition énergétique ». Entre 500 000 et 700 000 personnes pourraient être intéressées par ce prêt.

D’autres banques pourraient suivre cette démarche

Le Crédit Mutuel avait aussi indiqué qu’il ferait une démarche semblable en septembre. Il a donc annoncé qu’il commencerait la commercialisation d’un prêt Avance Rénovation durant le mois de mars avec un plafond à 30 000€. Deux autres groupes mutualistes se seraient aussi rapprochés du ministère du Logement pour faire partie de ce dispositif.