En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Tout savoir sur les politiques énergétiques en France

Jacques-Olivier Busi - mis à jour le

L’intervention des pouvoirs publics dans le secteur de l’énergie se manifeste par la mise en place de politiques énergétiques. Elles sont définies selon les périodes, par les changements de production et de consommation d’énergie. Mais aussi par les impacts négatifs sur l’environnement et l’économique.

Quels sont les fondements de politique énergétique française ?

Les politiques énergétiques françaises se sont toujours définies par leur volontarisme, c’est-à-dire la volonté de participation croissante de l’Etat dans les prises de décisions. Plusieurs fondements ont été affinés dans le temps afin de recentrer les travaux à mener :

  • Rechercher l’indépendance énergétique nationale : pour pallier les faibles ressources naturelles présentes en France et donc les importations ;
  • Sécuriser l’approvisionnement de l’énergie : ;
  • Préserver l’environnement et lutter contre l’effet de serre ;
  • Rechercher des prix de l’énergie compétitifs ;
  • Donner l’accès de tout le territoire à l’énergie.

Un peu d’histoire

Jusqu’aux années 1970, le développement économique des Trente Glorieuses a intensifié le recours aux énergies fossiles en France pour faire tourner les industries.  Cependant, les chocs pétroliers de 1973 et 1979-1980 ont remis en cause le pétrole et la consommation d’énergie d’où le basculement vers l’énergie nucléaire.

Du milieu des années 1980 à la fin des années 1990, l’électricité nucléaire est à son apogée du fait de l’abondance de sa production pour assurer la consommation totale. Dans les années 2000, les enjeux environnementaux sont au centre des débats du fait d’une réelle prise de conscience. Les énergies renouvelables et la baisse des émissions de gaz à effet de serre sont les principales mesures édictées au niveau européen.

Qu’est-ce que la transition énergétique ?

La transition énergétique représente toutes les réflexions sur les modes de productions mais aussi de consommation de l’énergie. L’objectif est ici de réduire les effets négatifs du secteur sur l’environnement. Pour se faire, le système actuel doit basculer vers l’utilisation de plus en plus automatique des énergies renouvelables par l’intermédiaire du mix énergétique.

En 2012, le Grenelle de l’environnement a lancé un débat national sur la question. Il a abouti à un projet de loi adoptée en mai 2015 appelé Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV ou loi de transition énergétique).

Le mix énergétique (ou bouquet énergétique) est la répartition des différentes sources d’énergies consommées en fonction des besoins.

Les principes de la Loi de transition énergétique

Près de 215 articles définissent la politique énergétique de cette loi selon 6 axes principaux sont :

  • La rénovation énergétique des bâtiments et la performance énergétique des bâtiments neufs : afin de réduire la facture d’énergie des Français, inciter le recours aux énergies renouvelables et créer des emplois ;
  • La lutte contre la précarité énergétique: mettre en place le chèque énergie pour aider les ménages modestes à payer leur facture ;
  • Le développement de la mobilité propre: inciter à l’achat ou à l’utilisation de véhicules plus propres comme les voitures électriques, bus électriques ;
  • La sortie du nucléaire et le développement des énergies renouvelables: réduire la production d’énergie nucléaire afin d’atteindre l’indépendance énergétique et inciter au développement des énergies vertes ;
  • La simplification du cadre de la régulation de l’énergie: nouveau mode de calcul des tarifs réglementés, limitation des délais de recours…
  • La lutte contre le gaspillage et le développement de l’énergie circulaire: favoriser le tri des déchets et leur recyclage.
Astuce Malynx !

Il est possible que vous entendiez parler de la PPE ou Programmations pluriannuelles de l’énergie. Il s’agit d’un texte définissant les orientations ou les priorités d’actions à mener par les pouvoirs publics sur les principes de la loi Transition énergétique.

Les objectifs de la loi Transition énergétique

Pour mener à bien ces principes, cette mesure vise des objectifs chiffrés dans le temps :

  • Réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre en 2030 (par rapport à 1990) ;
  • Réduire de 30% la consommation d’énergies fossiles en 2030 (par rapport à 2012) ;
  • Porter à 32% les énergies renouvelables dans la consommation finale en 2030 et 40% pour la production d’électricité ;
  • Réduire de 50% la consommation énergétique finale en 2050 (par rapport à 2012) ;
  • Réduire de 50% les déchets mis en décharge à l’horizon 2025 ;
  • Baisser de 50% la part du nucléaire à l’horizon 2050.

Quelles politiques énergétiques pour demain ?

Bien évidemment, un phénomène est attendu dans les prochaines années : la fin des énergies fossiles. Néanmoins, les pouvoirs publics espèrent que leur recours sera terminé avant que ces ressources ne soient épuisées. C’est la raison pour laquelle les efforts en termes de développement des énergies renouvelables continuent et continueront dans le futur surtout sur l’éolien, le solaire ou encore l’énergie marine.

De même, la France compte investir davantage dans les solutions plus propres grâce à des innovations. Autant au niveau des équipements, que des énergies, de forts investissements dans plusieurs filières sont prévus comme dans les voitures électriques, les carburants propres ou encore les aides financières pour la rénovation énergétique.

Enfin, un gros travail concerne l’éducation des Français afin de réduire la consommation d’énergie finale. L’Etat s’est d’ores et déjà doté d’outils d’information et de sensibilisation auprès du grand public quant aux gestes ou achats moins énergivores ou à l’autoconsommation pour produire soi-même son énergie.

Cet article vous a-t-il été utile ?