En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

L’UE pointe la France sur ses retards dans sa production d’énergies vertes

Dans son dernier rapport, la Cour des comptes européenne a distribué ses mauvais points aux 6 pays membres de l’Union européenne, dont la France, jugés comme les moins susceptibles d’atteindre leurs objectifs de production d’énergies renouvelables d’ici 2020.

energie verte

« Pour la moitié des Etats membres de l’UE, la réalisation des objectifs de 2020 sera un véritable défi ». C’est avec ces mots que la Cour des comptes européenne a pointé du doigt 6 pays membres, en retard sur leurs objectifs en termes d’énergies renouvelables. Il s’agit ici de la France, des Pays-Bas, de l’Irlande, de la Grande-Bretagne, du Luxembourg et de la Pologne.

En effet, la France s’est engagée à produire 23% d’électricité d’origine renouvelable d’ici l’année prochaine, alors que cette part n’était que de 16,3% en 2017. Cependant, 11 Etats membres ont d’ores et déjà rempli leurs objectifs fixés pour 2020.

32% d’énergies renouvelables dans l’UE en 2030

« Les Etats membres ont encouragé les investissements dans l’énergie éolienne et solaire, mais la diminution des aides a dissuadé les investisseurs potentiels et freiné le déploiement », précise la Cour. Elle demande donc à la Commission européenne de mettre en place des mesures concrètes pour accompagner le développement de ces productions.

Pour rappel, chaque Etat membre avait fixé librement ses objectifs à atteindre à l’horizon 2020. La Cour des comptes européenne souhaite donc ici assurer la réalisation de ces intentions afin de réaliser l’objectif commun de l’UE. Il consiste à ce que la part d’énergie renouvelable représente 32% de la production totale d’ici 2030.