En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Toulouse mise sur le solaire avec Téléo et la centrale photovoltaïque

Le plus grand téléphérique urbain de France, à Toulouse, va fonctionner grâce à l’énergie solaire. Celle-ci sera produite par une vaste centrale photovoltaïque.

projet téléphérique energie solaire

Crédit : Tisseo Ingénierie

Téléo : c’est ainsi que s’appelle le téléphérique qui verra le jour à Toulouse en 2020. Ce sera le plus grand téléphérique urbain de France, qui reliera le quartier de l’Oncopole, le CHU de Rangueil et l’université Paul-Sabatier en 10 minutes. Le chantier a démarré début juillet. Et pour faire fonctionner ce dispositif futuriste, un ingrédient : l’énergie solaire.

A Toulouse, ce n’est pas le soleil qui manque. C’est pourquoi la cité rose va ouvrir une centrale photovoltaïque, « la plus vaste de toutes les grandes villes françaises », selon le président de la Métropole, qui posera la première pierre en août. Elle produira jusqu’à 21 GigaWatt/heure, sachant que le téléphérique n’en consommera que 7,8.

Toulouse à la pointe de la transition écologique

Le projet a été lancé grâce à un appel d’offres porté par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), afin de créer des installations de production d’électricité solaire. La centrale de l’Oncopole a été choisie parmi les lauréats par le ministère de la Transition écologique et solidaire.

La métropole de Toulouse est à l’avant-garde du développement du solaire, puisqu’on compte près de 5 projets. Une installation photovoltaïque a été mise en place sur le toit de la Halle aux fleurs, et quatre autres sont prévues : sur la médiathèque José-Cabanis, le bâtiment Marengo, la station d’épuration de Castelginest et un des parkings du futur Parc des Expositions.