En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les énergies renouvelables sont de moins en moins chères à produire

En France, les coûts de production de l’énergie verte chutent largement. Une bonne nouvelle pour l’Etat qui souhaite la neutralité carbone en 2050.

investissement energie verte

L’Agence internationale de l’énergie renouvelable (Irena) a récemment publié un vaste rapport sur les énergies vertes. On apprend que leur coût de production a baissé de 10% dans le monde depuis un an. Le prix pour produire de l’éolien et du solaire a diminué de 13%, celui des bioénergies de 14% et l’hydroélectricité de 12%.

En France, les bonnes nouvelles sont encore meilleures. L’éolien ne coûte plus que 60€/MWh à produire, soit une baisse de 44% ! Le solaire photovoltaïque au sol est situé entre 50 et 60€/MWh. La dynamique est donc positive pour atteindre les objectifs de « neutralité carbone » en 2050, c’est-à-dire zéro émission nette de gaz à effet de serre.

L’électricité sera-t-elle moins chère ?

Qu’est-ce qui peut expliquer une telle chute des coûts ? Selon l’Irena, c’est l’amélioration du matériel et des processus de production, qui permettent d’accroître la rentabilité. Le matériel est d’ailleurs bien moins cher qu’auparavant. Selon le rapport, dès 2020, 3/4 de l’énergie éolienne terrestre et 4/5 du photovoltaïque vont produire une électricité moins chère que les centrales au charbon, pétrole ou gaz.

Grâce à cette baisse générale des prix de production, les nouveaux investissements coûteront moins cher aux consommateurs. Cependant, les investissements faits en France en 2012 et 2013 dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) continuent de peser sur les factures d’électricité des Français.