Comprendre les différents types de gaz

  • 1 minute pour comparer les offres du marché
  • Jusqu'à 111€ d'économies* en comparant votre offre de gaz

On parle souvent du chauffage au gaz, mais connaissez-vous les différentes sortes de gaz qui existent ? Voici un tour d’horizon pour y voir plus clair.

Les combustibles fossiles

Le gaz naturel

Le gaz le plus consommé en usage domestique est le gaz naturel. Il est directement extrait du sous-sol et subit peu de transformations – d’où son nom.

Le gaz naturel est moins cher et très facile d’utilisation. Il ne demande aucune recharge ou bouteille à stocker, ce qui est beaucoup plus pratique au quotidien. Cette énergie est distribué aux particuliers directement à travers un système de canalisations centralisé. La consommation des clients est pilotée et mesurée par le biais du compteur.

Le gaz propane et le gaz butane

Dérivés du pétrole, le gaz propane et le gaz butane sont vendus sous forme de bouteilles de gaz ou sont contenus dans des citernes. On les surnomme GPL, c’est-à-dire gaz de pétrole liquéfiés. On les utilise en majorité pour la cuisson, mais aussi pour des travaux domestiques comme le bricolage et le jardinage. Dans une moindre mesure, ils peuvent servir à certains équipements de chauffage.

Le gaz propane, qui monte facilement et rapidement en pression, est réservé aux usages extérieurs. Il s’avère d’ailleurs très résistant aux températures les plus froides. Le gaz butane, à l’inverse, ne supporte pas le froid et s’adresse davantage à un usage intérieur.

Le prix moyen du gaz propane et du gaz butane est bien plus élevé que celui du gaz naturel, en partie car il dépend du cours du pétrole mondial.
Type de gazFamilleConsommateurUsageContenant
PropaneGPLParticuliers, professionnels, secteur publicCuisson, eau chaude, chauffage, processBouteille, citerne, réseau
ButaneGPLParticuliers, professionnels, secteur publicCuisson, eau chaude, chauffageBouteille
Gaz naturelGNLIndustriels, agriculteursCuisson, eau chaude, chauffage, processCiterne

Les biogaz

Outre les gaz fossiles, il existe des gaz verts ou biogaz. Ceux-ci sont issus de la fermentation de matières organiques comme les déchets agricoles ou encore agroalimentaires. Voici deux types de gaz renouvelables : le biométhane et le biopropane.

Le biométhane

Biogaz épuré, le biométhane a une composition très similaire à celle du gaz naturel. Il est donc tout à fait possible de l’injecter dans les réseaux de gaz. On obtient ce gaz grâce à la méthanisation, donc la fermentation sans oxygène de déchets alimentaires ou végétaux.

L’Allemagne et le Royaume-Uni sont en avance dans la production de biométhane, car ils ont autorisé la culture dédiée à la production de biogaz. En France, seule l’utilisation de déchets est autorisée pour fabriquer du biométhane.

L’objectif 2030 est de biométhaniser 130 millions de tonnes de boue et de lisier pour une production de 56TWh. Le but est d’arriver en 2050 à 400-550TWh, ce qui permettrait d’alimenter toute la consommation de gaz française grâce à la méthanisation et la gazéification de la biomasse.

Le biopropane

Le biopropane est un biogaz 100% renouvelable développé depuis seulement quelques années. Il est tout aussi performant que du propane classique puisqu’il possède toutes les mêmes propriétés. Son autre intérêt est qu’il réduit de 78% les émissions de CO² par rapport à son jumeau fossile.

La molécule étant identique, cela permet de commercialiser ce type de gaz dans les citernes ou sur le réseau de distribution classique. Le biopropane est produit dans les raffineries à partir d’intrants d’origine agricole (huiles végétales) et des sous-produits d’origine industrielle (huiles recyclées). Ces huiles sont ensuite hydrotraitées pour produire le biopropane.

Quel type de gaz utiliser pour une cuisinière ?

Quand vous achetez une cuisinière ou une gazinière, vous devez choisir entre deux types de gaz : le butane et le propane. Les deux proviennent du pétrole, mais ont-ils des différences ? Oui ! Tout d’abord, ils n’ont pas la même température d’ébullition.

Le propane possède une grande résistance au froid, jusqu’à -44°C. Il doit donc être conservé en extérieur pour des raisons de sécurité. Les bouteilles de butane doivent, à l’inverse, être conservées en intérieur. On recommande généralement d’opter pour le butane pour une gazinière. Cependant, c’est souvent le choix de la cuisinière qui dirige vers le choix du gaz utilisé.

Cet article vous a-t-il été utile ?