Tarifs du gaz, extension du pass sanitaire, SMIC… Tout ce qui change au 1er octobre !


Chaque nouveau mois apporte avec lui son lot de changements et le mois d’octobre est chargé en annonces en tous genres ! Le prix du gaz bondit une nouvelle fois, le Pass Sanitaire s’étend désormais aux ados, le domaine de la santé est revalorisé… LeLynx.fr fait le point sur les éléments phares à retenir avant d’entrer définitivement mais sereinement dans le mois d’octobre.

L’énième hausse des tarifs du gaz

Les tarifs du gaz flambent totalement en ce mois d’octobre ! Les plus de 3 millions de ménages français qui avaient opté pour la consommation de gaz commencent à pâlir : la Commission de Régulation d’Energie (CRE) vient d’annoncer une hausse de 12,6% TTC sur les tarifs réglementés de vente fournis par Engie. Les prix hors taxe connaissent une augmentation jusqu’à 13,9%, du jamais vu !

Cette augmentation est due à différents facteurs comme :

  • La hausse historique des prix du gaz sur le plan mondial ;
  • Les coûts d’approvisionnement également en hausse chez le fournisseur Engie ;
  • La forte demande de gaz liquéfié en Asie ;
  • L’impossibilité pour la Russie et la Norvège de livrer davantage de gaz.

Jean Castex s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet jeudi 30 septembre, déclarant que les tarifs du gaz subissaient là leur dernière hausse pour l’année 2021 et seront ensuite gelés jusqu’au printemps (avril 2022).

L’extension du Pass Sanitaire

A partir de jeudi 30 septembre, les adultes ne seront plus les seuls à montrer patte blanche à l’entrée des lieux publics tels que les restaurants, bars, cinémas mais aussi transports en commun ! Les ados de plus de 12 ans et deux mois précisément, devront à leur tour, montrer le fameux QR Code, autrement dit le Pass Sanitaire, attestant d’un cycle de vaccination au Covid-19 terminé.

Pourquoi ce délai supplémentaire de deux mois ? Il permettrait aux adolescents à peine âgés de 12 ans de mettre en place le cycle de vaccination dans son entièreté. Le but est toujours d’encourager cette population, peu encline à se faire vacciner, à passer à l’action.

Seront aussi valables les tests de moins de 72h ou une attestation de guérison du Covid de plus de 11 jours et de moins de 6 mois.

La faible augmentation des APL

Très attendues, les aides pour financer son logement font aussi partie des changements du mois d’octobre ! Les augmentations des Aides Personnalisées au Logement ne vont pourtant pas faire de grands heureux ! Avec une hausse de 0,42%, un bénéficiaire de 200€ d’APL se verra octroyer un coup de pouce de… 84 centimes seulement !

Pour rappel, le montant des APL en colocation ou non, est actualisé en fonction de l’indice de référence des loyers (IRL) du deuxième trimestre 2021. Cet indice s’élevait à 131,12€ au 13 juillet 2021.

La revalorisation du domaine de la santé

Plus de 500 000 agents de la fonction publique hospitalière bénéficieront d’une revalorisation de leur grille de salaire d’après le Ségur de la Santé. Sont concernés les masseurs-kinés, les cadres de santé, les manipulateurs radio, les auxiliaires de puériculture et les représentants de l’hospitalisation à domicile comme les infirmiers et les aides-soignants.

A retenir aussi, 183€ supplémentaires par mois pour plus de 18 500 soignants exerçant hors des Ehpad et hôpitaux.

Enfin, 209 000 aides à domicile du secteur associatif se rendant chez les personnes âgées ou handicapées vont voir leur salaire augmenter de 13 à 15%… ce qui n’est pas le cas des employés du secteur privé. La crainte d’un départ massif de ces salariés reste en suspens.

Le calcul de l’Assurance chômage

Le conseil d’Etat avait suspendu en juin les nouvelles mesures de la réforme liées à l’Assurance chômage à cause des « incertitudes sur la situation économique ». Concrètement, où en est-on aujourd’hui ?

Le salaire journalier de référence (SJR), la base de l’allocation, est revisité et la formule à appliquer est celle-ci :

SJR = rémunérations perçues les 24 derniers mois ÷ nombre de jours entre le début du premier contrat et la fin du dernier contrat.

Les syndicats ont déjà émis des réserves quant à ce nouveau calcul, le jugeant défavorable aux personnes qui enchaînent les périodes d’activité et de chômage, dits les « permittents ». Parmi les personnes qui bénéficieront de l’allocation chômage l’année suivant la réforme, 1,15 million toucheraient une allocation mensuelle plus faible d’environ 17%.

La hausse du SMIC

L’augmentation automatique du SMIC brut revient en ce mois d’octobre, calquée sur l’inflation que subit la France depuis la crise du Covid. Aujourd’hui fixé à 1554,58€ par mois, le SMIC sera de 1589,47€ par mois à partir de vendredi 1er octobre. Cette hausse de 2,2% ne chamboule malheureusement pas le quotidien de nombreux Français, en quête de toujours plus d’économies.

Les autres changements en bref :

  • La nécessité d’avoir son passeport en tant que ressortissant Français quand vous vous rendez au Royaume-Uni ! La carte d’identité ne suffira plus. Les conséquences du Brexit se font ressentir pleinement à partir de ce vendredi 1er octobre. Seule exception au tableau : les résidents au statut temporaire et donc en possession d’un titre « pre-settled » qui peuvent continuer d’user de leur carte d’identité sur le territoire outre-Manche ;
  • La mise en place d’un numéro vert pour la prévention des suicides : le 3114, numéro gratuit, ouvert 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Au bout du téléphone, des professionnels de la psychiatrie. Olivier Véran, ministre de la Santé, a souligné l’importance de cette étape « dans la lutte et la prévention du suicide ».
Cet article vous a-t-il été utile ?