Crise du marché de l'énergie : LeLynx.fr dit STOP !

Les prix subissent une hausse exceptionnelle.
Nos experts décryptent le marché et vous donnent des astuces pour faire face à la crise.

Gel des tarifs du gaz, trêve hivernale…Tout ce qui change en novembre 2021


Entre la hausse inédite des prix de l’énergie et de ceux carburant, et même de la baguette, les derniers mois ont été riches en changements. Pour les Français, le début de mois coïncide avec des nouveautés, qui impactent souvent leur porte-monnaie et leur pouvoir d’achat. Ce mois de novembre marquera une petite pause dans ce tourbillon d’augmentation des prix.

La prolongation du gel des tarifs réglementés de gaz

La rentrée s’annonçait difficile pour les millions de personnes se chauffant ou cuisinant au gaz. Avec une hausse de 12,6% des tarifs réglementés du gaz pour le mois d’octobre, les personnes concernées auraient dû subir une nouvelle augmentation, de l’ordre de 15%, au 1er novembre 2021.

Néanmoins, au vu de la flambée inédite des prix de l’énergie, cette hausse n’aura pas lieu. Comme cela a été annoncé le 30 septembre dernier, le « bouclier tarifaire » contre la hausse des prix du gaz prend effet à partir du 1er novembre. L’augmentation de 12,6% toutes taxes comprises (TTC) du tarif réglementé appliqué par Engie était la dernière à entrer en vigueur.

Ce gel des tarifs du gaz, initialement prévu jusqu’au moins d’avril, se prolongera finalement jusqu’à la fin de l’année 2022, comme l’a indiqué il y a quelques jours le Premier ministre, Jean Castex.

Taxe habitation : dernier carat pour la payer

Pour 80% des foyers, la taxe d’habitation n’est plus qu’un mauvais souvenir. Cependant, pour 30% des autres ménages français, l’échéance de paiement est pour le 15 novembre. Cette date limite concerne seulement les personnes réglant par chèque ou par TIPSEPA (moyen de paiement ponctuel). Ceux qui souhaitent s’acquitter de cette taxe par voie dématérialisée ont jusqu’au 20 novembre.

Par ailleurs, les foyers n’ayant pas encore bénéficié de la suppression de la taxe d’habitation, peuvent demander une exonération sur leur résidence principale. Pour savoir si vous êtes concerné, rendez-vous sur le site des impôts à l’adresse suivante : https://www.impots.gouv.fr/portail/simulateur-de-la-reforme-de-la-taxe-dhabitation-pour-2021

En même temps que le paiement de la taxe d’habitation, vous devez régler la contribution à l’audiovisuel public, si vous êtes concerné.

Logement : début de la trêve hivernale

Inscrite dans la loi depuis 1956, la trêve hivernale prendra effet le lundi 1er novembre. Comme cela est prévu dans la loi Alur de 2014, cette trêve prendra fin le 31 mars. Durant cette période, l’expulsion d’un locataire est impossible, même si celui-ci n’a pas réglé plusieurs loyers successifs. Une coupure d’électricité et/ou de gaz sont également interdites.

Néanmoins, certaines personnes ne sont pas protégées par la trêve hivernale, à savoir : 

  • Les squatteurs d’un logement ;
  • Les squatteurs d’un terrain ou d’un garage ;
  • Les bénéficiaires d’un relogement faisant suite à leurs besoins familiaux ;
  • L’époux expulsé du domicile familial à la suite d’une décision du juge des affaires familiales ;
  • L’époux, concubin et conjoint de Pacs expulsé du logement pour violence dans le couple sur un enfant.

Pour rappel, le gouvernement peut prolonger cette trêve hivernale, comme cela a été le cas pour la trêve 2020-2021.

Retraites complémentaires du privé : une faible revalorisation

À  compter du 1er novembre, le montant des retraites complémentaires du privé Agirc et Arrco est revalorisé de 1%. C’est une petite augmentation puisque l’inflation est estimée à 1,5% pour l’année 2021 (hors tabac).

En effet, les caisses des complémentaires Agirc-Arrco sont dans le rouge suite à la crise sanitaire. De ce fait, le conseil d’administration de l’organisme a pris la décision d’appliquer un écart de 0,5 point par rapport au taux prévisionnel de l’inflation estimé par l’INSEE.

Il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour les 13 millions de salariés. Depuis 10 ans, les retraités du privé ont davantage connu des sous-revalorisations. Par conséquent, ces salariés auraient un manque à gagner de près de 4% sur leur complémentaire de retraite. Cette perte financière est presque identique pour les anciens salariés cadres et non-cadres.

Petite retraite : quelles aides pour compléter sa pension ?
Lire l'article

À l’inverse, les retraites du monde agricole affichent une meilleure revalorisation. À partir du 1er novembre, les pensions de retraites les plus faibles seront revalorisées de 75% à 85% du SMIC net agricole, à 1 035€ aujourd’hui.

En plus de toucher les retraités actuels, cette mesure concerne les chefs d’exploitation ayant liquidé leurs pensions obligatoires et prenant leur retraite en novembre 2021.

Cet article vous a-t-il été utile ?