Les tarifs réglementés du gaz augmentent de +1,1% en mai

Hausse en vue pour les tarifs réglementés du gaz, qui progressent de +1,1% en mai. En cause, la hausse des prix du gaz naturel liquéfié et le blocage du canal de Suez en mars dernier.

consommation gaz

Le mois de mai commencera par une mauvaise nouvelle pour les ménages. Comme l’a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de +1,1% au premier du mois par rapport au barème applicable au 1er avril.

Dans le détail, la hausse des prix du gaz est de :

  • +0,3% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson ;
  • +0,7% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson et l’eau chaude ;
  • +1,2% pour les clients qui se chauffent au gaz.

Pour rappel, l’augmentation tarifaire concerne les personnes abonnées aux tarifs réglementés d’Engie, le fournisseur historique du gaz, et les personnes abonnées à une offre à tarif indexé.

Plusieurs facteurs

Comment expliquer la hausse tarifaire du mois de mai ? La CRE évoque la hausse des prix du gaz naturel liquéfié (GNL), consécutive à une forte demande de la Chine et de l’Inde. Autre facteur : le blocage du canal de Suez en mars dernier, par lequel transite 8% du GNL mondial. Enfin, « le niveau des stockages européens est plus faible que d’ordinaire à cette période de l’année : ils ont été fortement sollicités par un hiver froid qui perdure », note la CRE.

Pour rappel, les tarifs réglementés du gaz disparaîtront le 1er juillet 2023. Actuellement, plus de 3 millions de consommateurs y sont toujours abonnés sur un total de plus de 10 millions. Pour anticiper leur suppression, il est d’ores et déjà possible de changer de fournisseur de gaz.