Gaz : le gazoduc Nord Stream 1 reliant la Russie à l’Allemagne reprend partiellement du service

Après dix jours de maintenance, le gazoduc Nord Stream 1, assurant l’acheminement du gaz russe vers Allemagne a été relancé. Mais la bonne nouvelle est à nuancer : seuls 30 % de gaz pourront être livrés dans les prochaines semaines. De quoi alimenter encore certaines inquiétudes sur la crise de l’énergie actuelle.

Gaz gazoduc Nord Stream 1 reliant Russie Allemagne reprend partiellement du service


Placé en maintenance en raison de problèmes de turbines, le gazoduc Nord Stream 1, permettant l’acheminement de gaz entre la Russie et l’Allemagne, va reprendre du service selon une dépêche de l’Agence France-Presse. L’un des porte-parole de la société Nord Stream l’affirme : « Il fonctionne », mais ne précise pas quelle quantité de gaz a de nouveau été envoyée via ces pipelines depuis aujourd’hui, 6 heures du matin.

Du côté des spécialistes allemands, on veut rester prudent : le président de l’Agence fédérale des réseaux Klaus Müller, équivalent de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) en France, rappelle que Nord Stream 1 ne va recouvrer que « 30 % » de ses capacités, soit 10 % de moins qu’avant la maintenance. 

La livraison de gaz par le biais de ces gazoducs reste difficile en raison de problèmes techniques et ne devrait pas être complète avant la fin de matinée, ce jeudi 21 juillet, selon le gestionnaire de réseau de transport du gaz allemand Casgade et Gazprom qui avait confié l’information aux autorités allemandes plus tôt dans la matinée.

Ces dernières ont d’ailleurs commenté cette reprise poussive du gazoduc, invoquant un « prétexte ». L’Allemagne fait en réalité écho aux sanctions d’ordre « politique » émanant de la Russie qui semble souffler le chaud et le froid quant à la livraison de ce gaz naturel. Klaus Müller reste mesuré : « Tout peut changer » dans les prochains jours.

Et pour cause : le Kremlin s’est montré très incertain quant à la reprise de l’activité de Nord Stream 1, celle-ci étant (d’ores et déjà) nécessaire pour éviter un hiver 2022 difficile sur le Vieux continent. En effet, Vladimir Poutine a suggéré que Nord Stream 1 ne pourrait fournir que 20 % de gaz dans les jours à venir si certains problèmes liés auxdites turbines ne sont pas résolus.

Offre à prix fixe : pourquoi vaut-il mieux souscrire une offre à prix fixe en ce moment ?
Lire l'article

Anticiper le manque de gaz à venir

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a, par la voix de son président Faith Birol, exprimé son souhait de voir l’Europe faire encore mieux pour maintenir ses réserves de gaz à un niveau suffisant pour passer l’hiver qui se profile dans quelques mois. Si atteindre les 90 % de réserve de gaz « est encore possible », il ne faut pas perdre de temps dans la mesure où « chaque jour qui nous sépare de l’hiver compte ».

C’est dans ce sens que le gouvernement a récemment appelé les Français à faire « de petits gestes ». Le porte-parole du nouveau gouvernement, Olivier Véran a rappelé que toute économie est bonne à réaliser dans ce contexte particulier et a même livré quelques recommandations liées aux économies d’énergie : « Quand on part en week-end ou en vacances, on débranche un maximum de prises électriques parce qu’elles continuent, sinon, de consommer de l’énergie ». Il est aussi possible de « baisser un peu la clim, maintenant que les températures sont appelées à diminuer ».

L’exécutif a toutefois précisé que des mesures spécifiques seront prises pour limiter autant que possible les conséquences de cette crise énergétique.