Gaz : explosion du tarif réglementé en septembre 2021

C’est une hausse impressionnante sur les tarifs du gaz qui attend encore les Français à partir du mois de septembre : +8,7% sur les TRV (Tarifs Réglementés de Vente) ! L’explosion du prix de cette énergie est particulièrement douloureuse : 16,7% plus chère depuis 2015. Comment l’expliquer ?

Les causes de cette flambée des prix

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a tenu à s’expliquer sur les changements tarifaires d’Engie dans un communiqué. Comme 99% du gaz est importé sur le territoire français, les raisons de ce bond dans les prix s’expliquent assez logiquement :

  • Le gel du TRV jusqu’en 2019, avec la crise des Gilets jaunes, rend l’écart de prix encore plus flagrant maintenant que les réformes prévues cette année s’appliquent au fur et à mesure ;
  • L’augmentation des cours mondiaux. Tous les pays d’Europe rencontrent le même phénomène ainsi que l’Asie, qui en pâtit encore davantage ;
  • La reprise économique s’est accrue depuis quelques mois ;
  • Le marché du gaz naturel liquéfié est dit « très tendu ».

Les niveaux de stockage du gaz n’ont jamais été aussi bas en France. En effet, très peu d’acheminements ont été mis en place : seulement 13 navires détenant du gaz ont accosté en France au cours du dernier mois de juillet, contre 22 navires en juillet 2020.

Les conséquences directes sur les ménages français

Si peu de français verront la différence sur leur facture dans les jours à venir, c’est à l’arrivée de l’hiver qu’ils risquent de faire grise mine. Au total, 26% des ménages useraient du gaz et seraient donc concernés par cette hausse de 7,9% (TTC) du prix.

Si ceux qui n’utilisent que la cuisson au gaz verront leur facture augmenter de 2,7%, ceux qui disposent d’un chauffage au gaz pour leur habitation auront bel et bien un supplément de taille, avoisinant les 9%. Encore une bonne opportunité pour s’essayer à la comparaison des tarifs de gaz !

Bon à savoir : d’ici 2 ans, les Français sont susceptibles de ne plus connaître cette ascension permanente concernant les prix du gaz. Le TRV est voué à disparaître, laissant aux fournisseurs la main sur la régularisation des prix de l’énergie.