Gaz et électricité : Castex annonce le gel des tarifs !

Les prix du gaz ont grimpé de 60% en un an, une hausse historique qui a finalement fait réagir le gouvernement. Ce jeudi 30 septembre, à la veille d’une nouvelle flambée qui va coûter cher aux Français, Jean Castex a annoncé un gel des tarifs de l’énergie. Voici le détail des mesures qui devraient, sinon diminuer, du moins atténuer les dégâts.

tarifs reglementes gaz

Ce vendredi 1er octobre est un jour noir pour les 5 millions d’abonnés qui se chauffent partiellement ou totalement au gaz via des tarifs indexés sur les tarifs réglementés du gaz (TRV). En effet, il signe une nouvelle augmentation de 12,6% du TRV. Cette majoration suit de (trop) près la précédente explosion des tarifs réglementés en septembre.

De plus, elle se combine à la baisse soudaine des températures, et donc à un pic de consommation de gaz.

Alors pour tenter de préserver le pouvoir d’achat des Français, le chef du gouvernement a pris la parole ce jeudi 30 septembre.

Un bouclier tarifaire pour stopper la flambée des prix

Au journal télévisé de TF1, le Premier ministre a annoncé des mesures exceptionnelles de gel des tarifs du gaz de l’électricité.

Le gel des tarifs du gaz jusqu’au printemps 2022

La hausse de 12,6% du tarif réglementé sera « la dernière hausse des prix du gaz » avant avril 2022, promet le chef du gouvernement. Ainsi, l’augmentation du TRV ne devrait pas être répercutée sur les consommateurs, du moins jusqu’au printemps prochain.

Conséquence directe de cette annonce, le distributeur historique de gaz, Engie, devra donc acheter du gaz au prix fort, sans pouvoir toutefois être rentable. Le gouvernement compte sur une baisse des prix au début du deuxième semestre 2022, pour pouvoir le dédommager. Son plan ? Lorsque les tarifs diminueront, cette tendance ne se répercutera pas tout de suite sur la facture de gaz des Français. Ils devraient continuer à payer un peu plus, afin de rembourser à Engie son avance de frais.

Des prix de l’électricité qui resteront stables

Côté électricité, Jean Castex promet également que les prix n’augmenteront pas jusqu’à la fin 2021. Il prévoit également de plafonner ces tarifs à 4% l’année prochaine, en faisant baisser les taxes du secteur.

Quant au fameux chèque énergie, il a confirmé un versement supplémentaire de 100 euros pour le mois de décembre.

Ainsi, les prix de l’électricité ne devraient finalement pas connaître la hausse de 10% qui était prévue pour 2022.