Baisse des prix du gaz : quelles évolutions en 2021 ?

  • 1 minute pour comparer les offres du marché
  • Jusqu'à 111€ d'économies* en comparant votre offre de gaz

Les tarifs du gaz sont réévalués tous les mois, à la hausse comme à la baisse selon les tendances du marché de l’énergie. L’année 2021 a commencé par des hausses, décidées de longue date par le gouvernement. Peut-on s’attendre à des baisses de prix ? Quelles évolutions tarifaires pour 2021 ? Le point sur la baisse des prix du gaz.

Baisse des prix du gaz : comment ça se passe ?

Le marché du gaz est différent de celui de l’électricité. Alors que les prix de l’électricité ne sont réévalués que deux fois par an, généralement en février et en août, les prix du gaz sont réévalués tous les mois. Concrètement, cela signifie qu’ils peuvent augmenter ou baisser à chaque 1e du mois. C’est la CRE, ou Commission de Régulation de l’énergie, qui analyse le marché pour proposer les évolutions tarifaires adéquates.

En électricité, les baisses de prix se font plutôt rares. En revanche, les baisses de prix sont plus fréquentes pour le gaz. Ces 10 dernières années, la tendance générale est même plutôt à la baisse.

Qui est concerné par les baisses des prix du gaz ?

Lorsqu’on parle de baisse de prix du gaz, on parle des tarifs réglementés du gaz, commercialisés par le fournisseur historique, Engie. La CRE propose des évolutions tarifaires qui concernent uniquement les tarifs réglementés.

Toutefois, les clients abonnés chez un fournisseur alternatif qui proposent des offres indexées peuvent aussi bénéficier de réductions de tarifs. Le principe des offres indexées est qu’elles suivent le cours des tarifs réglementés, avec un pourcentage de réduction qui reste toujours le même. Ainsi, si les tarifs réglementés évoluent à la baisse, les offres à tarifs indexés aussi. Mais si les tarifs réglementés évoluent à la hausse, les offres à tarifs indexés aussi.

Les clients abonnés à une offre à tarifs fixes ne sont pas concernés par les baisses ou les hausses de prix.

Les prix du gaz vont-ils baisser en 2021 ?

Sur le début de l’année 2021, la tendance est plutôt à la hausse. En effet, les prix du gaz ont augmenté en moyenne de :

  • +0,2% en janvier ;
  • +3,5% en février 2021.

La crise sanitaire et les augmentations des prix de gros sur le marché international sont des éléments qui peuvent laisser à penser que 2021 sera plutôt marquée par des hausses de prix que par des baisses. Toutefois, les évolutions tarifaires sont annoncées mois par mois. Difficile donc de connaître la tendance sur l’année.

Les prix du gaz en février 2021

Tarifs valables au 1er février 2021, susceptibles d’évoluer.

Tarif

Base

B0

B1

B2I

Abonnement

101,82€/an

101,82€/an

248,72€/an

248,72€/an

Prix

du kWh

Zone 1

0,0760€

0,0760€

0,0534€

0,0534€

Zone 2

0,0760€

0,0760€

0,0542€

0,0542€

Zone 3

0,0760€

0,0760€

0,0549€

0,0549€

Zone 4

0,0760€

0,0760€

0,0556€

0,0556€

Zone 5

0,0760€

0,0760€

0,0563€

0,0563€

Zone 6

0,0760€

0,0760€

0,0570€

0,0570€

Les évolutions des prix du gaz en 2020

En 2020, l’année a commencé par des tarifs à la baisse, mais a terminé par une hausse de tarifs dans la seconde moitié de l’année. La baisse du début de l’année s’explique par une baisse de la consommation de pétrole au niveau de mondiale. Or, les prix du gaz sont liés à ceux du pétrole. De plus, l’hiver 2020 a été très doux et la demande en chauffage a donc été moins forte. Logiquement, les prix du gaz ont donc baissé durant la 1ère partie de l’année.

La hausse des prix de fin d’année s’explique par la remontée des prix sur les marchés de gros. Le gouvernement, qui craignait une forte hausse des prix en hiver, a décidé de lisser la hausse de juillet 2020 à février 2021, d’où des hausses de prix constantes sur ces 6 mois.

Historique des prix du gaz en 2020 

Mois

Evolution
des tarifs du gaz

Janvier

-0,9%

Février

-3,3%

Mars

-4,6%

Avril

-4,4%

Mai

-1,4%

Juin

-2,8%

Juillet

-0,3%

Août

+1,3%

Septembre

+0,6%

Octobre

+4,7%

Novembre

+1,6%

Décembre

+2,4%

 

Les évolutions en 2019

L’année 2019 a été marquée par une baisse globale des tarifs réglementés du gaz. Les prix ont diminué de -11% selon la Commission de régulation de l’énergie. Une baisse qui s’explique en partie par la décision du gouvernement de bloquer les prix du gaz en juin 2018 et jusqu’en juin 2019 à la suite du mouvement des Gilets jaunes. Entre janvier et octobre 2019, les prix ont diminué sans discontinuer, avec une baisse historique de -6,8% en juillet 2019.

Mois

Evolution
des tarifs du gaz

Janvier

-1,9%

Février

-0,8%

Mars

0%

Avril

-2,1%

Mai

-0,7%

Juin

-0,5%

Juillet

-6,8%

Août

-0,5%

Septembre

-0,9%

Octobre

-2,4%

Novembre

3%

Décembre

+0,6%

 

Les évolutions en 2018

A contrario, en 2018, les prix du gaz ont fortement augmenté. Sur l’ensemble de l’année calendaires, les hausses successives cumulées atteignent presque les 20%. Un record a même été atteint en juillet 2018, avec une hausse des tarifs réglementés de +7,4%

Mois

Evolution
des tarifs du gaz

Janvier

+2,3%

Février

+1,3%

Mars

-3%

Avril

-1,1%

Mai

+0,4%

Juin

+2,1%

Juillet

+7,4%

Août

+0,2%

Septembre

+0,9%

Octobre

+3,3%

Novembre

+5,8%

Décembre

-2,4%

 

Comment sont décidées les baisses de prix du gaz ?

Pour proposer une baisse des tarifs du gaz ou une augmentation, la Commission de régulation de l’énergie étudie un ensemble d’éléments :

  • Le cours du baril de pétrole. Le prix du gaz est indexé à celui du pétrole ;
  • La cotation sur les marchés de gros ;
  • Le taux de change entre le dollar américain et l’euro.

Par ailleurs, est prise en compte la demande en énergie (notamment en hiver), même s’il n’est pas toujours possible de l’anticiper. Tous les mois, la CRE revoit les tarifs à la hausse ou à la baisse en fonction de ces paramètres. Il s’agit donc d’un marché bien plus fluctuant que celui de l’électricité.

Qui décide des baisses de prix ?

C’est la CRE – ou Commission de régulation de l’énergie – qui est en charge des propositions d’évolutions tarifaires. Il s’agit d’un organisme indépendant, du gouvernement, des fournisseurs et des différents acteurs du secteur de l’énergie. Son rôle est d’analyser le marché, de veiller au bon déroulement de l’ouverture du marché et de veiller à proposer des prix en accord avec la situation des marchés. La CRE remet des délibérations au Gouvernement, qui les officialise ou non.

Comment profiter d’une baisse des prix du gaz ?

Bonne nouvelle : il est possible de bénéficier de baisses de prix de gaz et de réaliser des économies. Comment ?

  • En choisissant une offre à tarif indexé ;
  • En comparant les offres pour toujours bénéficier de la plus compétitive.

Souscrire une offre à tarif indexé

Les offres à tarif indexé sont liées aux tarifs réglementés. Le prix du kWh affiche un pourcentage de réduction par rapport à ces derniers, mais suit leur évolution tous les mois. Ainsi, si la CRE décide d’une baisse des tarifs réglementés du gaz, les tarifs des offres indexées suivent cette baisse. En revanche, si les tarifs réglementés sont réévalués à la hausse, les tarifs des offres indexés subissent également une hausse.

Comparer les offres en ligne

Pour faire baisser le prix de son contrat de gaz, l’idéal est d’utiliser un comparateur de fournisseurs de gaz en ligne comme LeLynx.fr. C’est simple : vous n’avez qu’à renseigner des informations simples sur votre logement, votre consommation et vos besoins. Ensuite, notre comparateur s’occupe de trouver les meilleures offres de nos partenaires disponibles pour vous. Vous pouvez ainsi trouver une offre moins chère et faire des économies au quotidien !

Astuce Malynx !

Sur LeLynx.fr, comparer les offres de gaz en ligne est une démarche gratuite, rapide et sans engagement. Vous n’avez rien à y perdre, mais surtout tout à y gagner !

Cet article vous a-t-il été utile ?