Chaudière gaz : Prix, installation, conseils

  • 1 minute pour comparer les offres du marché
  • Jusqu'à 111€ d'économies* en comparant votre offre de gaz

De nombreux ménages français sont équipés d’une chaudière à gaz, qui sert de système de chauffage central et parfois de production d’eau chaude. Mais comment bien choisir cet équipement, à quel prix et comment bien l’entretenir ? Toutes les explications pour être incollable sur les chaudières à gaz et leur impact sur votre consommation de gaz.

Le fonctionnement d’une chaudière gaz

Une chaudière à gaz est un système de chauffage central qui utilise le gaz comme combustible. Reliée au réseau de gaz ou à une citerne, la chaudière est équipée d’un « corps de chauffe ».

Celui-ci permet de brûler le gaz (grâce à un « bruleur ») et ainsi de réchauffer l’eau, qui est ensuite acheminée jusqu’aux radiateurs et/ou aux équipements sanitaires (lavabos, douches…) par les tuyauteries.

Ainsi, une chaudière gaz peut servir de système de chauffage central, mais aussi de système de production d’eau chaude.

Astuce Malynx !

Vous cherchez à souscrire à un contrat gaz ? Faites appel à un comparateur de fournisseur gaz pour comparer les fournisseurs du marché et trouver le contrat gaz le moins cher !

Les différents types de chaudières à gaz

Il existe différents types de chaudières à gaz, qui se distinguent par leur technologie, leur prix et leur rendement, c’est-à-dire le rapport entre la chaleur fournie et l’énergie qui est consommée pour y parvenir.

Si vous souhaitez investir dans une chaudière gaz, vous aurez le choix entre :

  • Une chaudière classique, ou chaudière standard : elle chauffe l’eau à température élevée puis ajuste l’eau la quantité de cette eau très chaude ;
  • Une chaudière à condensation : elle fonctionne grâce à un échangeur de chaleur à condensation, qui récupère la vapeur d’eau rejetée lors de la combustion du gaz ;
  • Une chaudière basse température : elle fonctionne avec des températures de l’eau plus faibles (50°C contre 90°C) et a donc besoin de moins de combustible pour chauffer ;
  • Une chaudière hybride : elle associe deux technologies, à savoir une pompe à chaleur électrique qui fonctionne en priorité et une chaudière à condensation qui se déclenche en complément ;
  • Un écogénérateur, ou chaudière à gaz électrogène : elle utilise aussi deux technologies, à savoir une chaudière à condensation et un moteur. Le moteur actionne un alternateur, qui convertit l’énergie de l’eau chauffée en électricité.

Avantages & inconvénients des différentes chaudières gaz

 

Type de
chaudière à gaz

Avantages

Inconvénient

Idéal pour…

Chaudière
classique

Prix abordables à
l’achat

Chauffage rapide

Chaudière
énergivore

Les logements
bien isolés

Chaudière à
condensation

Bon rendement

Contraintes
d’installation

Les grandes
surfaces

Les logements qui
consomment beaucoup

Chaudière basse
température

Bon rendement

Nécessite de
posséder des radiateurs adaptés

Les petites
surfaces

Chaudière hybride

Appareil
écologique

Maintenance plus
difficile

Les logements
situés dans les régions ensoleillées

Ecogénérateur

Appareil
écologique

Amortissement
plus long

Les logements qui
consomment beaucoup

 

Comment choisir sa chaudière à gaz ?

Lorsqu’on n’est pas spécialiste, pas toujours facile de trouver la chaudière à gaz la plus adaptée à son budget et à son logement. Pour faire le bon choix, pensez bien à analyser les points suivants :

  • Le système de production d’eau chaude : production instantanée, micro-accumulation ou accumulation ? Chaque système repose sur une technologie différente, à choisir selon la taille de votre logement et le nombre d’occupants ;
  • Le modèle de chaudière : chaudière murale ou chaudière au sol ? Le modèle mural est souvent choisi dans les petites surfaces, tandis que le modèle au sol est privilégié dans les plus grands espaces ;
  • La puissance : il est important de choisir une chaudière gaz dont la puissance est en adéquation avec la taille du logement, son isolation et le nombre d’occupants ;
  • Le prix : sans surprise, les modèles les plus économiques sont les plus énergivores, tandis que les modèles les plus chers sont les plus performants ;
  • La nature du logement : entre une petite surface et un logement de grande taille, le choix de la chaudière à gaz ne sera pas le même ;
  • L’usage : la chaudière à gaz vous sert-elle à produire du chauffage au gaz ? de l’eau chaude ? de l’électricité ? ;
  • Les aides dont vous pouvez bénéficier à l’achat de telle ou telle chaudière à gaz.
  • Le rendement : cet indicateur est très important puisqu’il vous renseigne sur la performance, exprimée en pourcentage, de la chaudière à gaz. Certains appareils peuvent avoir un rendement de 100%.

Zoom sur les systèmes de production d’eau chaude

Vous ne savez pas pour quel système de production d’eau chaude opter ? Quelques éclairages pour vous aider à y voir plus clair.

Avec la production instantanée, la chaudière fournit l’eau chaude en continu, de jour comme de nuit, et ne chauffe que l’eau que vous utilisez. Avec la micro-accumulation, la chaudière ne fonctionne pas en continu. Elle est équipée d’un petit ballon (3-5 litres) où est stockée l’eau chaude pour répondre à des besoins limités. Avec l’accumulation, l’eau chaude produite est stockée dans un grand ballon (jusqu’à 100 litres).

Choisir sa chaudière gaz grâce à l’étiquette énergie

Pour choisir sa chaudière à gaz, il est aussi recommandé de s’aider de l’étiquette énergie. Il s’agit d’un document apposé sur ces appareils et qui vous renseigne sur leur classe énergétique. Les notes vont de A (la meilleure performance) à G (la moins bonne performance). L’étiquette énergétique vous indique également la puissance utile (en kW) et le bruit émis par l’appareil, en décibels.

Chaudière gaz : combien ça coûte ?

Il est impossible de donner un prix unique, car les tarifs gaz des chaudières varient en fonction de nombreux paramètres, tels que le modèle, la marque, la technologie employée, la performance énergétique etc.

Toutefois, pour donner un ordre d’idée, voici des fourchettes de prix pour chaque type de chaudière à gaz :

  • Entre 1 200 et 2 500€ pour une chaudière classique ;
  • Entre 2 500€ et 5 000€ pour une chaudière basse température ;
  • Entre 4 500 et 7 000€ pour une chaudière à condensation ;
  • Entre 5 400 et 7 800€ pour une chaudière hybride ;
  • Entre 10 000 et 20 000€ pour un écogénérateur.

Avantages et inconvénients d’une chaudière à gaz

La chaudière à gaz est encore largement représentée dans les foyers français, car elle présente de nombreux avantages. Elle peut tout d’abord fonctionner avec du gaz naturel ou avec du propane, ce qui laisse une certaine flexibilité d’utilisation. Facile à installer, elle est ensuite peu encombrante, car elle ne nécessite pas un contenu supplémentaire pour stocker le combustible. Il s’agit également d’un appareil plus abordable à l’achat que d’autres types de chaudières, comme les chaudières au fioul ou les chaudières à granulés.

En revanche, avant de faire son choix, mieux vaut aussi avoir conscience des quelques inconvénients des chaudières à gaz. Elles demandent un entretien annuel réalisé par un professionnel, ce qui représente un coût supplémentaire. A noter aussi que pour les chaudières au gaz propane, il est nécessaire d’avoir une citerne de stockage et de l’approvisionner.

L’entretien de la chaudière gaz

Si vous êtes équipé d’une chaudière à gaz, sachez que vous devez obligatoirement l’entretenir tous les ans. L’entretien est nécessaire tant pour des questions de sécurité que d’efficacité énergétique. En effet, cette démarche permet de détecter d’éventuelles fuites de monoxydes de carbone et d’éviter les intoxications, mais aussi de maintenir la bonne performance de l’appareil, et donc de consommer moins.

L’entretien annuel de votre chaudière gaz doit être effectué par un professionnel. Ce dernier vérifier l’appareil, son réglage, évalue les polluants atmosphériques, remplace les pièces défectueuses si nécessaire et vous remet une attestation d’entretien.

Côté prix, comptez entre 80 et 190€ environ pour l’entretien d’une chaudière gaz. Les prix peuvent varier selon votre modèle, les réparations effectuées, la souscription d’un contrat gaz annuel d’entretien ou non…

Changer de chaudière à gaz

Si votre chaudière à gaz est vieille (au-delà de 15 ans en moyenne) ou qu’elle n’est plus performante, il peut être intéressant de changer d’appareil.

Non seulement cela vous évitera une panne surprise, ce qui peut être particulièrement désagréable en hiver, mais cela vous permettra aussi de réaliser des économies d’énergie. Les modèles dernière génération permettent de réaliser jusqu’à 20% d’économies d’énergie !

Les aides existantes

Bonne nouvelle : si vous souhaitez changer de chaudière gaz pour un modèle plus performant, sachez que vous êtes peut-être éligible à des aides ou subventions. A noter tout de même : certaines sont accordées sous conditions de ressources ou sous certains critères spécifiques, veillez donc à bien vous renseigner avant de vous lancer.

Parmi les aides auxquelles vous pouvez peut-être prétendre :

  • Ma Prime Rénov’ ;
  • La prime énergie ;
  • La TVA réduite à 5,5% ;
  • Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ;
  • L’éco prêt à taux zéro (éco-PTZ) ;
  • Les certificats d’économie d’énergie (CEE).

Combien consomme une chaudière gaz ?

Selon les données de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, 2013), pour une résidence principale, la consommation en gaz des ménages s’élevait à 10 154 kWh pour le chauffage et à 2 004 kWh pour l’eau chaude sanitaire.

Astuce Malynx !

Pour réduire sa consommation de gaz, une astuce simple peut être de baisser la température d’1°C. Ainsi, il est possible de réaliser 7% d’économies sur sa facture de gaz !

Bien sûr, il s’agit d’une moyenne. En réalité, la consommation d’une chaudière gaz peut considérablement varier selon les ménages, et tient compte d’un certains nombres de critères :

  • La superficie du logement, le nombre de pièces ;
  • La qualité de l’isolation ;
  • Les habitudes des occupants : s’ils chauffent beaucoup, prennent plutôt des douches ou des bains… ;
  • L’usage du gaz : uniquement pour le chauffage, aussi pour la cuisson et l’eau chaude… ;
  • La puissance de la chaudière ;
  • Sa performance énergétique, son rendement.
  • Le bon entretien de la chaudière gaz.

Cet article vous a-t-il été utile ?